J’aime les femmes… mais seule la fellation homosexuelle arrive à m’exciter…


Bonjour, je me tourne vers vous car j’ai un gros problème qui me gâche la vie depuis petit. Voilà mon problème est que j’aime les femmes mais elles ne m’excitent pas ou vraiment très peu.. depuis très jeune je n’ai qu’un scénario qui m’excite et c’est la fellation homosexuelle. Je suis probablement gay me direz-vous mais l’autre problème c’est que mis à part pratiquer une fellation à un homme rien d’autre ne m’excite chez un homme. Je suis même dégoûté juste à l’idee d’embrasser ou quelque autre pratique. Ce qui me gâche la vie et que du coup ma vie hétérosexuelle est catastrophique.. j’aime très fort ma partenaire (et celle d’avant) mais quand vient le moment d’avoir une relation je ne maintien pas mon erection (car pas vraiment excité). Je ne sais plus quoi faire.. je rêve d’une vie sexuelle épanouie avec ma partenaire mais je dois constamment dépendre de pilules vasodilatatrices qui ne me font pas de bien physique et me gâchent carrément la vie. Je n’ai pas envie de la perdre car je ne peux pas faire ma vie seul et je ne peux pas la « changer » pour un homme car mis à part la fellation je ne partage rien avec eux.. que faire svp? J’ai essayé d’aller voir un sexologue mais je n’ai plus le budget pour engraisser un homme qui se contente de me résumer sous 15 formes différentes et en prenant un temps ahurissant pour au final me demander quand on doit se revoir.. je me sens vraiment mal dans ma peau et je ne vois pas comment je peux résoudre ça dans le futur sans dépendre de gélules qui me font mal au corps..
 
Gabriel
 
Bonjour Gabriel !
Je comprends que la situation est frustrante pour toi; tu souhaites entretenir une relation agréable avec ta partenaire, mais la seule chose qui provoque de l’excitation sexuelle chez toi, c’est l’idée de faire une fellation. Parmi les solutions que tu as essayées, il y a des gélules vasodilatatrices et la rencontre d’un sexologue, deux solutions qui ne te satisfont pas actuellement. J’aimerais souligner ta force; ce n’est pas toujours simple d’aller chercher de l’aide ! Merci de nous écrire, aussi.
Dis-moi, est-ce qu’une vie sexuelle épanouie, pour toi, nécessite absolument une érection ? En ce moment, les gélules te “gâchent carrément la vie” et te “font mal au corps”. Est-ce que, pour toi, il s’agit d’un chemin vers une sexualité agréable et épanouie ? Et si tu arrêtais de prendre ces gélules, quitte à ne plus avoir d’érection, mais ne pas vivre de douleur physique ?
Il y a plusieurs façons d’avoir des rapports sexuels agréables sans érection : découverte de zones érogènes, masturbation mutuelle, stimulation de la prostate, utilisation de sextoys… si le coeur t’en dit, tu pourrais essayer, au moins durant une relation sexuelle, de penser à autre chose que l’érection. Et oui, ta partenaire pourra aussi avoir du plaisir ! C’est une occasion intéressante de faire des découvertes à deux, des situations agréables qu’on peut louper quand on fonctionne avec un script sexuel strict (le classique masturbation / sexe oral + pénétration + orgasme(s)). L’érection, c’est un peu comme l’orgasme ou le sommeil: plus on se met de la pression pour jouir ou pour s’endormir, moins il y a de chances que l’on y arrive. Le stress est un de tes pires ennemis… alors la prochaine fois que tu auras un rapport sexuel, je te suggère de ne pas avoir d’érection ! Si une pénétration est nécessaire, tu pourrais utiliser tes doigts ou encore un jouet sexuel. Qu’en dis-tu? Aussi, si ta partenaire est d’accord, tu pourrais pratiquer la fellation autrement que sur un autre homme, avec des jouets sexuels par exemple. Est-ce que ça semble être une idée agréable ?
Tu expliques ne pas être excité par les femmes (ou très peu), ni par les hommes d’ailleurs, que seul le fantasme de fellation crée chez toi de l’excitation sexuelle. Est-ce que tu t’es renseigné à propos de l‘asexualité ? C’est une possibilité à explorer, si tu es à la recherche de termes pour te décrire – et pour possiblement te décharger d’un certain stress. Si tu t’imagines pouvoir avoir une relation amoureuse encore plus agréable si les rapports sexuels n’étaient pas “nécessaires”, je t’invite à te pencher sur cette piste. Et j’en profite pour glisser que les rapports sexuels ne sont effectivement pas automatiquement nécessaires à une vie amoureuse bien remplie, si les deux (ou plus) partenaires sont d’accord sur ce point. À toi de voir si cela correspond à ce que tu ressens !
En terminant, tu écris dans ton message: “Je suis probablement gay me direz-vous (…).” Pas tout à fait. Un seul fantasme, même lorsqu’il est très important dans ton imaginaire, ne peut pas donner l’heure juste à propos de ton orientation sexuelle ou romantique. De plus, certains hommes n’ont pas de pénis (comme certains hommes trans) et certaines personnes qui ne sont pas des hommes ont un pénis (comme certaines femmes trans et personnes non-binaires)… alors on ne peut pas dire que ton orientation sexuelle est déterminée par ce fantasme de fellation. Aussi, tu es la seule personne à pouvoir déterminer ton orientation sexuelle puisqu’elle passe par ce que tu ressens, tes sentiments et tes intuitions !
J’espère que mon message t’aura donné un coup de pouce et te sera plus utile que les autres solutions que tu as mises en pratique. Tu peux nous réécrire au besoin si tu le désires. Bonne journée !
Marie-Édith, B.A. sexologie
AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment