J’ai un retard de règles de 14 jours… suis-je enceinte? Si oui, comment me faire avorter?


Actuellement le 03/01/2018, j’ai un retard de règles de 14 jrs par rapport à un cycle de 25 jours, j’avais eu un rapport non protégé le 29 novembre, j’ai pris ellaone (pilule du lendemain) le 30 novembre cependant j’ai eu deux rapports non protégés le 4 et 6 décembre puis ensuite rien. là je n’ai toujours pas eu mes règles, j’ai consulté une gynéco, elle m’a fait l’échographie mais m’a dit qu’elle ne peut rien voir mais que l’endomètre est quand même développé, est ce qu’il y a une possibilté que je sois enceinte? et si jamais c’est le cas comment est ce que je peux me faire avorter?
Samia

Bonjour Samia,

Tout d’abord, je te remercie de faire confiance à l’équipe « Parlez-en aux experts » et de nous poser tes questions. Je vais tenter de répondre à celles-ci en te donnant des informations qui, je l’espère, pourront t’aider dans tes démarches.

Premièrement, tu as bien fait de consulter un gynécologue, c’est la chose à faire pour en avoir le cœur net. Cependant, j’ai l’impression qu’elle n’a pas pu t’aider puisque lors d’une échographie en tout début de grossesse, il est parfois difficile de voir quelque chose. As-tu fait un test de grossesse (ceux qui sont vendus en pharmacie) ? Ce test peut être fait dès le jour présumé où tes règles devaient survenir. Ce test est fait de telle sorte qu’il détecte la présence dans l’urine d’une hormone spécifique à la grossesse (b-HCG), cette hormone est sécrétée par l’œuf en premier lieu, puis par le placenta ensuite. Lorsqu’il y a fécondation, l’hormone est présente et va augmenter tout au long de la grossesse. La fiabilité de ces tests de grossesse est de 99 % si les conditions d’emploi sont bien suivies. Sinon, il y a toujours la prise de sang qui peut confirmer s’il y a grossesse ou non. Dans tous les cas, il est important de demander un second avis. Peut-être que lorsque tu es allée chez le gynécologue, il était encore trop tôt pour voir quelque chose.

Concernant la pilule du lendemain, j’ai trouvé quelques informations intéressantes. Dans les heures qui suivent la prise de la pilule, s’il y a eu des vomissements, il se peut qu’il soit nécessaire de reprendre une seconde pilule. Est-ce que c’est ton cas? Aussi, il est indiqué que les règles devraient arriver à la date normale, mais qu’il se peut que la prise de la pilule modifie légèrement la date. Dans ce cas il est conseillé de faire un test de grossesse. Dans tous les cas, il n’y a pas de risque 0 et la pilule du lendemain est un moyen de contraception moins efficace qu’une contraception régulière, et la pilule du lendemain protège pour un rapport non protégé seulement, alors si tu en as eu d’autres après la prise de la pilule, celle-ci n’est pas efficace pour ceux-là. La pilule du lendemain fonctionne de deux façons :

  • Soit elle bloque l’ovulation → Si tes rapports non protégés ont eu lieu avant l’ovulation, elle empêche l’œuf de quitter l’ovule, ce qui fait qu’il n’y a pas de fécondation.

  • Soit elle stoppe la nidification → Si tes rapports ont eu lieu après l’ovulation, elle empêche l’œuf de s’accrocher à la paroi de l’utérus.

Maintenant, si tu as la confirmation d’une grossesse, il est possible de se faire avorter, effectivement. Cependant, il est important d’être très prudente à ce sujet. Je lis que les avortements clandestins sont répandus au Maroc comme ailleurs (au Canada aussi!), ce qui pourrait être tentant si on veut que la nouvelle ne s’ébruite pas. Il peut être très dangereux de se faire avorter par des personnes qui n’ont pas les compétences nécessaires pour faire ce genre d’intervention. C’est pourquoi, si tu es enceinte et que tel est ton choix, il est important que tu sois accompagnée dans cette démarche par des professionnels qualifiés qui pourront faire en sorte que les risques soient moins élevés. Ta gynécologue pourrait fort possiblement te guider dans tes démarches, je te propose de lui en parler.

Selon la Fédération du Québec pour le planning des naissances,
Il existe deux méthodes d’avortement:

  • l’avortement par instrument, qui est une intervention mineure qui dure moins de 10 minutes, sous anesthésie locale.
  • l’avortement par médicament, qui consiste en la prise d’une combinaison médicamenteuse qui provoque l’arrêt et l’expulsion de la grossesse. “

Tu peux aussi lire, si tu en as envie, ce document concernant les mythes sur l’avortement.

Alors voilà, j’espère que j’ai bien répondu à tes questionnements. Je te souhaite que tout se déroule de façon sécuritaire et que tu puisses être bien dans tout ça. Prend bien soin de toi et merci encore de la confiance que tu portes au groupe « Parlez-en aux experts ».

Karine L. Martel 
Étudiante en psychologie, UQAM
Intervenante pour Parlez-en aux Experts
AlterHéros

Leave a comment