J’ai réalisé un fantasme avec des bas collants avec ma copine à quelques reprises, mais elle est maintenant dégoûtée par cette idée


Bonjour à vous .
Je suis un homme âgé de 24 ans .
Aujourd’hui je me heurte à conflit intérieur . Voila, depuis longtemps j’aime porté des collants . Ça à le pouvoir de m’exciter énormément .
Je n’en porte jamais hors de chez moi . Mais souvent il m’arrive de ressentir le besoin d’en porter , car l’excitation que ça procure est vraiment unique . J’ai cette tendance depuis très longtemps . Et depuis trés petits les questions autour de la sexualité me tourne dans la tête .
Pour vous expliquer je me souviens avoir été marqué en maternelle lorsque ma mère m’avait forcé à porter des collants pour aller à l’école , pour ne pas que j’ai froid . Je n’en avais pas envie mais trés vite j’ai ressentis un certains confort .
Passer la maternelle j’ai toujours refuser lorsque ma mère me proposait ça . Jusqu’à mes 13 ans il arrivait parfois qu’elle me propose d’en acheter lorsque les hivers était rude mais je refusais constamment . Lorsqu’un jour j’ai essayer de moi-même . Révélation . La sensation , le look , le désir que ça créer en moi est vraiment intense .
Donc souvent pour mon plaisir personnel j’allais piquer une paire dans une chambre et je faisais mon affaire .
En parallèle j’ai aussi un fétichisme des pieds . Que je trouve beau et séduisant si bien mis en valeur . Je ne vais pas m’attarder la dessus mais c’est bien lié . Effectivement pour moi le summum est un pied dans un collant ou un bas .
Bref . Avec le temps j’ai commencer à me posé des questions . Tout ça à cause d’une série qui ma … perturber . Deux meilleurs amis s’entraide dans leurs problèmes de couples jusqu’au jour ou ils finissent par se mettre ensemble et former un couple d’homme . Très perturbant pour moi car mon meilleur ami et moi avions ce genre de relation très forte . Prise seule , cette situation ne m’effraie pas . Mais combiner à cette attirance pour la féminité pendant l’acte ou encore mon caractère très émotionnel je me suis posé pleins de questions . Étais-je devenue homosexuel ? Éduquer par mère elle disait toujours que les homos était souvent des personnes ayant une situation monoparentale et cherchant celui ou celle qu’il n’avait pas eu étant enfant . Forcement a entendre ça depuis tout petit j”ai eu des doutes .
Je vous passe les détails . Ma conclusion fut celle-ci, peut importe qui, si tu aime tu aimes . Je vous faisais part de ça parce que je trouvais ça important de notifié le fait que j’ai passé ces réfléxion au cours de nombreuse années de réflexions .
Puis de toutes manières je n’ai jamais été attirer par les hommes . La femme est pour moi … L’ultime tout . Beauté sensualité désir …. Bref .
Toujours est t-il que je n’étais pas désintéressé par mes pratiques solitaire . J’aimais ça et j’aime toujours ça . Les collants sont pour moi une vrai plus value dans le sexe . Autant j’aime faire l’amour à ma femme “””””””Comme un homme”””””””” autant ça m’excite d’avantage lorsqu’elle prend les devant ou même que l’on inverse les rôles ….
Mais ça c’était avant le drame …
Aujourd’hui cela fait 3 ans que je suis avec elle . Tout c’est bien passé au début sur la première année . On découvrait l’autre et j’ai pu tester des choses assez varié avec elle au niveau sexuel, elle n’était pas super avenante mais savait mettre en valeur ses forme et son sex appeal. Je lui ai dis immédiatement que les collants sur une femme était pour moi un plus énorme , pareil pour les bas et ce genre de choses . Et elle c’est mise à en porter ce découvrant aussi une nouvelle lubie :).
Bref tout allait bien . Si bien qu’après une tel mise en confiance je me suis dis ” je pourrais lui en parler non ?”
Et c’est ce que j’ai fais . Je lui ai parler de mon fantasme de lui faire l’amour avec moi dans des collants…. La réaction fut net et sans appel : “NON” .
Ca l’a dégouttait rien qu’a l’idée de m’imaginer comme ça , elle voulait sortir avec “homme” pas un “pd” ou “une femme” elle n’était pas “lesbienne” .
Bref .
Du temps à passé . Et un jour alors qu’il faisait grand froid sans savoir comment c’était arrivé la , elle m’a proposer une paire de collant pour aller travailler ( je travaillais dehors par -12 ) elle ni voyait rien de sexuelle et ne pensais qu’au froid . Mais moi … Toute la journée j’étais … Refais ! Sous mon jean ils étaient sur moi . Je ne pensais qu’a une chose rentrée lui faire l’amour . Quand je suis rentré, me voyant dans cette tenue elle était résistante à tout . Mais je suis allé me couché en les gardant sur moi .
Elle m’a rejoint délicatement .
Et c’est positionner derrière moi …
Je vous fais pas de dessins . Mais c’était ouf . Déjà la position, on inversait les rôle , et en plus de ça je portais des collants . Étrangement je me suis sentis ” femme” en pleine relation homosexuel avec la mienne . Ouais c’est spé mais vraiment la sensation était ouf . J’ai jamais eu autant de plaisir lors d'”un rapport .
1 jour ou deux après on à réitéré l’expérience, avec une ceinture pour elle, qu’elle voulait essayer depuis un moment .De mon côté j’ai demandé à mettre des collants. Toujours excellente éxpérience . Je pris un plaisir identique .
Mais depuis ce jour le sujet est devenu tabou . Ça l’a dégoûté et le peu de fois ou j’ai pu lui en parler elle m’a fait comprendre que jamais elle ne voudrait refaire ça . Depuis ce jour nos rapport sont conditionnés . Très peux de rapports , pas plus de 3 par mois . Le vendredi ou le samedi, rarement le dimanche , et surtout à la maison dans le lit .
Aucuns jeu de séductions ou excitation à l’extérieur de notre appart . J’ai essayé de lui en parler bien des fois et de bien des manières mais … Rien ni fait . Quand on parle de sexe elle pense qu’elle fait mal . Ce qui est sur c’est qu’elle ne veut plus m’entendre parler de collants .
Depuis …. Je me suis remis à me faire plaisir tout seul …. Parfois en portant des collants voir sous vêtement … J’ai l’impression de la tromper . De me dire que je fais ça parce quelle ne peu pas me l’offrir . Je comprends son point de vu et je le respecte . Qui aurait envie d’être avec un gars avec des fantasme aussi … Spéciaux .
En plus de ça nos rapport sont … Fade . On se contente de “se chauffer” 2 minutes et ensuite pif paf le tour est jouer .
J’aime cette personne plus que tout . Et ça me rend fou que le sex puisse autant rendre notre relation platonique . Ce qui m’embête c’est que de plus en plus je ressens c’est envie…Et je n’ose plus lui en parler de peur de la dégoutté ou même de la braquer . La situation c’est légèrement améliorer depuis 2/3mois … Disons qu’elle est avenante plus qu’avant .Donc je n’ai pas envie de gaché tout ça pour un fantasme .


-Un gars parmi d’autres, 

Bonjour Un gars parmi d’autres, 

Je vous remercie de votre confiance envers AlterHéros.

Si je comprends bien, vous éprouvez une excitation lorsque vous portez des collants dans vos relations sexuelles ou lors de vos pratiques sexuelles solitaires. Vous avez exploré cette facette de votre érotisme avec votre partenaire et vous avez trouvé cette expérience très plaisante. Vous vous êtes senti être une femme dans une relation lesbienne. Si cette expérience était positive et excitante pour vous, elle a malheureusement changé votre dynamique sexuelle de couple : la sexualité est devenue fade, si je reprends le terme que vous avez employé. Votre femme ne semble pas accepter cette partie de votre érotisme et vous aurait mentionné vouloir être avec un homme et ne pas vouloir être avec un « pédé » ou une femme puisqu’elle n’était pas lesbienne.

Vous éprouvez du plaisir à porter des collants depuis longtemps et vous avez su faire des liens avec votre passé, ce qui témoigne d’une bonne capacité d’introspection de votre part. Pour une partie de votre vie, vous avez conservé cette pratique pour vos activités sexuelles solitaires, mais lorsque vous vous êtes senti en confiance avec votre femme, vous lui avez révélé votre fantasme. Ce dévoilement l’aurait fait réagir fortement en utilisant même des propos homophobes à votre égard : elle ne voulait pas sortir avec un « pédé ». Comment vous êtes-vous senti lorsqu’elle a dit ces paroles ? On peut ne pas être attiré.e par certaines pratiques sexuelles et ne pas vouloir les réaliser, mais le respect est de mise. Savoir s’exprimer respectueusement envers son ou sa partenaire et communiquer son malaise ou son désintérêt envers certaines pratiques sexuelles avec tact et sensibilité fait partie des comportements à développer dans des relations saines et égalitaires.

Lorsque vous avez eu une relation sexuelle où vous avez échangé les rôles avec votre partenaire, vous avez mentionné vous être senti une femme dans une relation lesbienne. Est-ce que ce type de pratiques vous permet de vivre une certaine féminité ? Est-ce que cela vous donne la liberté d’être qui vous êtes ? Est-ce plutôt d’inverser les rôles qui vous excite (i.e. être receveur ou être soumis) ? Vous avez mentionné également apprécier faire l’amour « comme un homme » à votre femme. Que voulez-vous dire ? Parlez-vous des stéréotypes de genre faisant référence aux hommes dans leur sexualité (ex: ils sont plus dominants, ils ont le contrôle, etc.). Il y a des possibilités infinies d’être « homme » dans sa sexualité. Être soumis ou receveur ne veut pas dire pour autant qu’on est moins « homme » dans sa sexualité.

Concernant votre excitation pour les collants, vous n’êtes pas seul dans cette situation : ce fétichisme est très répandu et il y a même toute une communauté qui y est rattachée. Les matières textiles sont souvent source d’excitation pour plusieurs personnes, notamment dans la communauté fétichiste ou BDSM (ex : cuir, latex, nylon, soie, etc.). Est-ce le tissu et la sensation des bas collants qui vous excite ou plutôt sa connotation féminine ? Quelle signification donnez-vous à votre excitation ? Peu importe la signification que vous y donnerez, l’univers érotique est riche et pluriel : il n’y a pas qu’une façon de vivre sa sexualité et ses fantasmes. 

Concernant votre relation amoureuse, comment vous sentez-vous par rapport à la négation de votre fantasme sexuel par votre femme ? Vous aimez votre partenaire plus que tout et vous mentionnez comprendre son point de vue. À ce propos, écrivez : « qui aurait envie d’être avec un gars avec des fantasmes aussi … spéciaux ?» Laissez-moi vous rassurer qu’ils ne sont pas spéciaux et que beaucoup de personnes acceptent les fantasmes de leur(s) partenaire(s). Il est possible d’accepter les fantasmes d’un.e partenaire sans les réaliser et adopter tout de même une attitude positive envers ceux-ci. Est-il important de partager votre pratique sexuelle en lien avec les collants avec quelqu’un ou êtes-vous à l’aise de pratiquer cela uniquement en solitaire ? Vous mentionnez avoir eu l’impression de la tromper lorsque vous êtes revenu à vos pratiques solitaires puisqu’elle n’acceptait pas vos fantasmes. Est-ce que vous considérez le plaisir solitaire comme étant l’acte de tromper ? Si votre femme se masturbe en solitaire, est-ce que cela veut dire qu’elle vous trompe ? Si la réponse est non, qu’est-ce qui fait que l’utilisation des bas collants lors de vos pratiques sexuelles en solitaire le serait ?  Utiliser des bas collants lors de la masturbation est aussi légitime et acceptable que de ne pas en utiliser. La sexualité en solo peut être tout aussi riche et variée qu’une sexualité à deux. Vous mentionnez également que les collants sont une plus-value dans le sexe. Si je comprends bien, cela n’est pas nécessaire pour vous pour éprouver du plaisir? Seriez-vous comblé si jamais cette pratique était reléguée uniquement à vos pratiques sexuelles solitaires ? Avez-vous réfléchi de votre côté à vos besoins, à la signification de votre fantasme et à vos préférences sexuelles ? Cela pourrait clarifier vos attentes dans vos relations intimes.

Si vous éprouvez des difficultés dans votre relation de couple en lien avec la sexualité, il y a des professionnel.les habileté.e.s dans ce domaine qui pourraient vous aider individuellement ou en couple. Vous pouvez trouver ici une liste de professionnel.le.s selon votre région. Si c’est un service qui vous intéresse, je vous suggère de faire votre sélection sur la base de ses connaissances sur les érotismes et sa vision positive de ceux-ci.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous réécrire, 

Bonne journée,

Sandie


About sandie

Sandie est étudiante au baccalauréat en sexologie à l’UQÀM. Elle trippe sur le vintage, les couleurs pastel, les paillettes et les fleurs.

Leave a comment