J’ai peur que ce moment gâche tout…


Bonjour Ana,

Merci d’adresser ton questionnement à AlterHéros. Tu nous explique que tu as écrit une lettre à une amie lui disant que tu croyais avoir des sentiments pour elle, après avoir été confuse vu la proximité physique qui s’est développée entre vous. Suite à cela, ton amie t’a répondue que ce n’était pas le cas pour elle et qu’elle se sent gênée face à la situation. Tu as peur que la gêne reste et que votre amitié soit brisée.

Il y a plusieurs choses importantes dans ce que tu écris. Tout d’abord, tu crois que ta lettre était issue d’une confusion de ta part. Malgré cela, tu te décris comme étant «en questionnement». Est-ce la première fois que tu ressens de tels sentiments pour une fille? Est-ce juste cette situation qui entraîne des questionnements par rapport à ton orientation? Tu sembles rejeter l’hypothèse assez rapidement en disant que tu n’étais que confuse, mais est-ce réellement le cas? On perçoit souvent l’orientation sexuelle comme étant des cases distinctes: hétérosexualité, bisexualité ou homosexualité. Par contre, la sexualité humaine est beaucoup plus flexible que trois cases! Il se peut que tu vives une grande proximité avec une femme (comme tu la vis avec ton amie) et que cela t’entraîne des émotions, mais que ce sois la première et dernière fois. Il se peut aussi que cette proximité te fasses découvrir des émotions beaucoup plus plaisantes que ce que tu vis avec les hommes. D’une manière ou d’une autre, il n’y a pas de bon ou de mauvais. Il y a seulement ce que TOI tu as à vivre. Il est important que tu t’arrêtes et que tu te questionnes sur tes sentiments, tes attirances, tes fantasmes vis-à-vis les femmes.

D’un autre côté, la limite entre l’amour et l’amitié est très très mince. Autant qu’un (ou une) partenaire amoureux est un excellent ami, autant qu’un ami est quelqu’un qu’on aime beaucoup. Il est donc difficile de définir les deux. Ce qui peut t’aider à clarifier tes sentiments envers ton amie pourrait être au niveau de l’attirance. Tu nous parles beaucoup de la proximité physique entre vous et celle-ci semble être importante pour toi. Lorsque tu es avec elle, ressens-tu une attirance physique qui va au-delà de la proximité que vous avez déjà? Ressens-tu l’envie d’être plus proche d’elle physiquement ou sexuellement? Si la réponse est oui, il est probable que tes sentiments soient bel et bien plus forts que de la simple amitié. Si la réponse est non, il se peut que tu te sois éprise de l’affection qu’elle te donnait et que tu aies traduit cela pour de l’amour.

Pour en venir au sujet de ta question, ce qui semble important pour toi à ce point-ci est de rétablir la relation que vous aviez ensemble, ton amie et toi. Si on se met dans sa peau, il peut être normal pour elle de douter de ce que tu lui dis. Elle peut penser que tu as réellement des sentiments pour elle, mais que puisqu’elle n’en a pas, tu fais comme si tu t’étais trompée. Si elle se dit gênée, c’est qu’il y a trop de non-dit, que la situation est trop ambiguë pour qu’elle puisse être confortable avec toi. Le seul conseil que je peux te donner, c’est parle-lui face à face! Vous devez avoir une bonne conversation où tu dois lui expliquer comment tu te sens par rapport à tout cela et elle pourra faire de même, sans quoi il y aura toujours une distance entre vous.

Dans ta question, j’entends que ce que est important pour toi est de rétablir votre relation. Toutefois, je te propose de prendre le temps de penser à toi, à ce que cette situation te fait vivre, aux questions qui sont soulevées. C’est une bonne occasion pour apprendre à te connaître plus!

N’hésite pas à nous réécrire pour toute autre question.

En espérant avoir contribué à ta réflexion,

Jessica

Sexologue B.A.


About Julie-Maude Beauchesne

Julie-Maude détient un diplôme d’études collégiales en communications, option journalisme, et termine actuellement ses études au baccalauréat en Études internationales à l’Université de Montréal. Après avoir travaillé six ans comme journaliste pour un quotidien des Cantons-de-l'Est, La Voix de l'Est, elle est aujourd’hui directrice des communications au Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA). Impliquée au sein d'AlterHéros depuis 2004, elle a occupé multiples fonctions telles que la présidence de 2007 à mai 2010 et au cours de l'année 2011-2012. Elle occupe actuellement la fonction de trésorière au sein de l'organisme. Par le passé, elle a été coprésidente de la Table de concertation des gais et des lesbiennes du Québec (devenue le CQ-LGBT). En 2010, au Gala Arc-en-Ciel, elle a remporté le prix Bénévole par excellence.

Leave a comment