#désir
#lesbienne
#monde
#orientation sexuelle
#questionnement
26 January 2009

J'ai peur, je pourrais être lesbienne...

Bonjour je suis vraiment perdue.
Depuis environ 2 mois je ne cesse de me poser des questions sur mon orientation sexuelle. Je me souviens que quand j’étais plus jeune, quand je parlais à une fille j’étais toujours curieuse de pouvoir m’approcher de ses lèvres (Mais je ne le faisais pas naturellement). Je n’ai pourtant jamais eu de réelle attirance envers une fille. J’aime les gars je le sais. Physiquement ils m’attirent… Mais bien souvent ça reste la.
Toute petite fille rêvent de se marier avec le plus bel homme et d’avoir des enfants dans une belle maison. Je n’ai jamais souhaite cela. Est-ce parce que je suis lesbienne, ou peut-être même Bi. Mais j’ai peur. Je ne connais rien au monde des lesbiennes. L’homosexualité chez les gars est bien visible à mon école. Mais les filles.. Je sais pas. Et si je l’étais comment savoir choisir les bonnes filles, celles qui ont la même orientation que moi? Est-ce que mes chums de fille voudront encore de moi si je l’étais vraiment ?

Pascale

Bonjour Lyly,

Tu sembles en effet être en questionnement! Si je résume correctement ce que tu nous a écrit, tu dis n’avoir jamais été « réellement » attirée par les filles alors que, au contraire, les gars t’attirent physiquement. Par contre, à cause d’un certain nombre de points, tu te sens différente des autres filles. Tu n’as pas l’impression d’être la parfaite hétérosexuelle, celle qui rentre parfaitement dans le moule. D’un autre côté, le monde de l’homosexualité féminine t’est plutôt inconnu et te fait un peu peur.

D’abord, se questionner sur son orientation sexuelle et ses préférences est tout à fait sain. C’est normal d’explorer, de s’interroger et c’est tout à fait normal, et sache que tu n’es pas obligée d’avoir une réponse à ces questionnements tout de suite. Le fait que, plus jeune, tu aies eu régulièrement envie de t’approcher des lèvres de certaines filles n’est pas nécessairement un signe de désir lesbien. Lorsqu’on est jeune, la curiosité de découvrir de nouveaux corps peut être présent. C’est une étape où on fait des essais et ceux-ci nous permettent d’apprendre à mieux nous connaître. De même, le fait que tu n’aies jamais rêvé, pour ton futur, du beau mari dans la grande maison avec plein d’enfants ne signifie pas nécessairement que tu es lesbienne. Cela signifie que tu as des rêves différents et que tu refuses de recréer les schémas que la société souhaite nous imposer. Ce ne sont pas toutes les filles d’ailleurs qui rêvent de cela. Certaines rêvent de faire des études, d’avoir une carrière, de faire voyages ou alors rêvent tout simplement d’une petite vie confortable avec leur famille, leurs amis ou leurs chats! Il n’y a aucune obligation à être « comme tout le monde » puisque, au fond, chacun est unique. L’important, c’est d’être toi.

Ensuite, tu te poses beaucoup de questions sur ce que c’est qu’être lesbienne. Tu te demandes comment savoir quelles filles le sont aussi et comment pourraient réagir tes amies si tu étais lesbienne. Malheureusement, il n’y a pas de réponse parfaite à cela. Il n’existe aucun moyen sûr de savoir si une autre fille est lesbienne sans lui demander. Et il est difficile pour moi de dire comment tes amies pourraient réagir sans les connaître. La meilleure suggestion que je pourrais te faire serait de discuter en ligne ou dans des groupes pour jeunes LGBT+. En parlant avec des femmes lesbiennes ou bisexuelles, tu pourrais discuter sur leur réalité et la perception de leur entourage quant à leur orientation sexuelle. Je crois que ça pourrait aussi t’aider à y voir plus clair quant à ta propre orientation. Des espaces de vie comme l’Asterisk ou encore Jeunesse Lambda offrent différents services pour les jeunes LGBT+ de moins de 25 ans, si jamais ça t’intéresse de venir faire un tour.

Je te remercie de nous avoir écrit. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous réécrire,

Pascale

Similaire