J’ai peur d’être déçue du résultat de ma transition!


Bonjour Candice. Merci pour ta question!
Tu as peur d’être déçue du résultat à la fin de ta transition. Tu es loin d’être seule dans cette situation. C’est une grande étape de ta vie que tu traverses présentement ou que tu t’apprêtes à vivre et il est tout à fait normal d’avoir des craintes, des attentes. C’est à la fois excitant et effrayant! Je vais tenter de faire du mieux que je peux pour t’aider.
D’abord, cela peut sembler cliché, mais chaque personne est différente et donc chaque transition est différente. On ne peut vraiment connaître exactement le résultat final à la base, mais le parcours des femmes transsexuelles peut ressembler à ceci: d’abord, les ‘bloqueurs’ de testostérone, que tu peux prendre dès le début de ta puberté, bloquent les effets de la puberté masculine, dont l’élargissement des épaules dont tu parles, l’apparition de poil et la mue de la voix. Les hormones font également une grosse partie du travail, par exemple au niveau des seins, des hanches qui élargissent, de la diminution de la pilosité et autres. Finalement, il est possible grâce à certaines chirurgies d’avoir un corps plus ”féminin”. À cet effet, voici le lien vers deux questions répondues par une autre intervenante de notre site web, Élyse, qui a elle-même vécu une transition, qui te donneront plusieurs informations sur le processus: https://alterheros.com/experts/2011/01/comment-fait-on-une-transition-de-genre/ et https://alterheros.com/experts/2009/10/a-quel-age-peut-on-changer-de-sexe/ . De façon plus générale, la section ‘Transition’ de notre site web renferme également des informations qui pourraient t’intéresser: https://alterheros.com/experts/section/dossier/suis-je-transsexuelle-transgenre-ou-travestie/transition/ .
Poy Treechada semble être un modèle pour toi. Il faut se rappeler que, comme les autres personnes qui ont décidé de faire une transition, elle est passée par plusieurs étapes avant d’arriver à ce résultat, sans doute des moments plus difficiles et d’autres moments très heureux. Aussi, il faut garder en tête que comme elle est une personnalité publique, lorsqu’on voit des photos d’elle, elle est très maquillée, et les photos sont souvent retouchées. Face à cela, tu peux te demander ce qui est important pour toi, durant et après ta transition. Qu’est-ce que tu désires, mis à part le fait d’être une femme ‘à part entière’? Ne crois-tu pas que le fait d’être femme, en soi, est déjà quelque chose d’extraordinaire? L’important est de bien t’entourer et de garder confiance. Tu n’es pas la seule à passer par là. Le seul fait d’être dans un ‘corps nouveau’ et qui nous plaît davantage est une grande source de joie! Il est difficile de résister à se comparer à d’autres femmes, que l’on soit transsexuelle ou non d’ailleurs, mais garder le focus sur des parties de notre corps ou des traits de notre personnalité qui nous plaisent est une bonne façon de garder confiance en soi. En cours de transition, tu verras des changements dans ton corps, petit à petit, qui te rendront sans doute heureuse. Essaie de te concentrer sur ces éléments et d’en être fière, Candice!
Si tu le désires, tu peux nous réécrire, que ce soit pour une question ou pour des nouvelles de ta transition. Aie confiance, Candice! Bonne route!
Mé, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment