J’ai emprunté le rasoir d’un de mes parents. Pourrais-je avoir contracté le VIH?


bonsoir alor hier soir je me suis raser avecle rasoir de un de mes parent le rasoir avait pas de sang ni de poil et il n avait pas l air utiliser donc par precaution j ai verser de l alcool 70 avant de me raser ma question est y a t il risque de vih
cdlt
Merci d’avoir contacté AlterHéros!
Vous dites avoir emprunté le rasoir d’un de vos parents qui n’avait pas l’air utilisé. Par précaution, vous l’avez nettoyé avec de l’alcool et vous vous êtes assuré qu’il n’y avait pas de trace de sang ou de poil avant son utilisation. Après vous être rasé, vous vous questionnez à savoir s’il y a un risque de contracter le virus d’immunodéficience humaine (VIH).
Tout d’abord, j’aurais une question pour vous : si vous vous inquiétez de contracter le VIH, est-ce parce qu’un de vos parents est séropositif? Une personne séropositive est une personne atteinte du VIH. Si oui, il serait alors nécessaire de passer un test de dépistage pour vérifier votre statut sérologique.
Il est important de savoir que le VIH se transmet principalement par le partage de liquide. Le site de prévention des ITSS du gouvernement du Québec présente les différents modes de transmission:

  • lors des rapports sexuels oraux, vaginaux ou anaux non protégés avec un partenaire infecté;
  • par le sang lors du partage de seringues ou d’autres accessoires associés à la consommation de drogue;
  • par le sang lors d’un tatouage ou d’un perçage avec du matériel non stérilisé et contaminé;
  • lors de la grossesse, pendant l’accouchement ou par l’allaitement (de la mère à l’enfant).

Également, le site du Portail VIH/SIDA du Québec précise que la transmission du VIH est possible s’il y a :

  • une porte de sortiedu virus (saignement, éjaculation, production de liquide pré-éjaculatoire, allaitement ou utilisation de matériel d’injection);
  • uneporte d’entrée du virus dans l’organisme non porteur (plaie ouverte, lésion de la peau, muqueuse buccale, anale, ou vaginale, injection, ingestion, tatouage, perçage;
  • ainsi qu’un porteur (messager) du virus entre ces deux portes (liquide biologique comme le sperme, le liquide pré-éjaculatoire, les sécrétions vaginales, anales, le lait maternel, le sang).

Dans votre cas, le risque de transmission semble extrêmement faible étant donné qu’il n’y a eu aucun contact avec du sang, du sperme, des sécrétions vaginales, anales ou autres. Toutefois, si vous demeurez anxieux à l’idée d’avoir contracté ou non le VIH, je vous suggère de passer un test de dépistage qui reste le seul moyen fiable de s’assurer de votre statut sérologique.
Il est toutefois important de prendre connaissance que les anticorps du VIH apparaissent seulement qu’entre six à douze semaines après que le virus ait pénétré dans le corps. Les tests sanguins servent à détecter ses anticorps, il est donc préférable d’attendre jusqu’à trois mois avant de passer un test de dépistage pour atteindre une fiabilité maximale.
Je vous invite également à visiter les sources suivantes qui sont claires et faciles à comprendre. La première source provient de l’organisme COCQ-SIDA qui propose une guide pour évaluer le niveau de risque de transmission.
Voici d’autres sources qui expliquent et qui donnent davantage d’informations sur les modes de transmission, les symptômes, les complications, les tests de dépistages, les traitements et la prévention du VIH : www.sexandu.ca/fr/, itss.gouv.qc.ca/ et pvsq.org/.
En espérant avoir éclairci vos inquiétudes. Si vous le désirez, vous pouvez également consulter d’autres questions sur le site d’AlterHéros concernant la transmission du VIH.
Merci encore d’avoir fait confiance à AtlerHéros. N’hésitez surtout pas à nous réécrire si vous avez d’autres questions!
Émilie

Leave a comment