J’ai des brûlures plutôt douloureuses dans les parois du vagin, est-ce que vous pourriez m’aider?


Bonjour j’espère que vous allez bien je m’appelle kenza et j’ai 14 ans et en ce moment dans les parois du vagin et un peu plus loin j’ai comme des brûlures heureusement ça ne dure pas longtemps mais quand je m’assoie c’est plutôt douloureux alors j’espère que vous pourriez m’aider et j’ai peur d’en parler à ma mère. merci d’avance kenza <3

 

Bonjour Kenza!

 

Merci de poser ta question à l’équipe d’AlterHéros, je vais essayer de te donner quelques conseils pour t’aider 🙂

 

Alors, tu as des brûlures dans les parois du vagin et ça devient parfois douloureux lorsque tu t’assoies.

 

Premièrement, je ne suis pas une professionnelle de la santé, donc je ne peux pas savoir à 100% la cause de cette douleur. Ainsi, mon premier conseil serait d’aller consulter un·e gynécologue, qui serait la personne la mieux placée pour trouver la source de ces brûlures et qui pourrait t’offrir un traitement ou des conseils adaptés. 

 

As-tu d’autres symptômes qui accompagnent ces brûlures? As-tu des pertes vaginales plus abondantes, d’une couleur différente ou d’une odeur différente? As-tu déjà eu des rapports sexuels? Est-ce que le détergent à lessive chez toi est sans parfum? Tes sous-vêtements sont-ils en coton? Car, la cause de ces brûlures pourrait être différente dépendamment de tous ces facteurs. Si tes brûlures sont accompagnées d’un changement au niveau de tes pertes vaginales, que tu ressens possiblement aussi des démangeaisons, il se peut que tu aies une mycose (ou infection à levure, ou candidose). Ce genre d’infection est assez fréquente et pour l’éviter, il serait question de changer le savon pour laver nos vêtements, de porter des sous-vêtements en coton et de nettoyer notre vulve seulement à l’eau (note qu’il ne faut pas laver le vagin, donc l’intérieur, car il est autonettoyant!) Une autre possibilité serait une vaginose bactérienne, dont les symptômes se rapprochent de la mycose. Les traitements pour ces deux types d’infection se vendent en vente libre, mais il faut tout de même que tu consultes un·e professionnel·le de la santé pour t’assurer de prendre le bon traitement.

 

Une autre cause de ces brûlures pourrait toujours être une ITSS si tu es sexuellement active et la solution serait donc d’aller faire un dépistage dans une clinique.

 

Finalement, une dernière cause possible serait la vestibulodynie. Je vais me permettre ici de citer une de mes anciennes réponses qui l’expliquait: « Finalement, une douleur, soit une sensation de brûlure, de coupures, d’irritation ou de démangeaisons peut être causée par quelque chose qu’on appelle la vestibulodynie. C’est ce que j’ai personnellement, mais je tiens à te préciser que même si je te dis que tes symptômes peuvent s’apparenter à la vestibulodynie, ceci n’est en aucun cas un diagnostic, car je ne suis pas médecin et mes compétences sont limitées. Mais en bref, la vestibulodynie, c’est une sensation d’irritation et/ou de démangeaisons qui peut apparaître soudainement, après une pénétration vaginale quelconque, ou pas. En fait, c’est une douleur chronique. Cette sensation se situe autour du vagin et à l’entrée de celui-ci. La vestibulodynie est peu connue et il faut parfois plusieurs avis avant de se faire diagnostiquer. Elle peut parfois être accompagnée de vulvodynie, qui, comme son nom l’indique, est la même sensation, mais au niveau de la vulve, donc un peu partout à l’intérieur des grandes lèvres. »

 

Malgré toutes ces suggestions et ces pistes, il est certain que pour soulager ou guérir ces brûlements, tu devras aller consulter un·e professionel·le de la santé! Je t’invite alors à en discuter avec ta mère, il n’y a rien de gênant à vouloir prendre soin de la santé de son vagin. Peut-être même que ta mère a déjà vécu ce même genre de brûlures et qu’elle pourra t’aider!

 

N’hésite pas à nous réécrire si tu as d’autres questions 🙂

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment