Est-ce que le gars de mon école que j’aime m’aimera en retour, même si je suis transsexuelle ?


Bonjour Roxanne, (c’est ça ton vrai prénom!)

Merci de faire confiance à Alterhéros. En bref, tu es en début de transition, tu as l’oeil sur un garçon mais tu t’inquiètes de ce qu’il pourrait penser de toi. Tu dis que ce garçon t’attire énormément point de vue physique, mais tu dis aussi que tu ne le connais pas vraiment. En fait, si j’ai bien compris, tu ne lui as même pas parlé. Je comprends ta timidité, et je sais à quel point il est difficile de foncer et d’aller parler aux gens quand on est obligée de jouer un rôle de garçon qui ne nous convient pas. Ta transition, que tu commence heureusement à un âge idéal, améliorera beaucoup les choses, crois-moi. Le simple fait de savoir que les gens te voient telle que tu es vraiment te donnera énormément de confiance.

Cependant, tu n’en es pas encore rendue à vivre ta vie de femme à temps plein, et tu te demandes comment agir en attendant. C’est bien certain que si tu n’arrives pas à parler avec ce garçon, le problème à savoir s’il accepte ou non la transsexualité est bien secondaire. Tu dois trouver un moyen d’avoir un contact avec lui. Tu sembles l’avoir bien observé, alors tu dois savoir les endroits où il se tient durant le midi et ses temps libres. Tu sais peut-être aussi le genre d’activité qu’il lui plait. Tiens toi dans ces lieux pendant quelques semaines, le temps qu’il s’habitue à ta présence, qu’il enregistre ton visage dans sa mémoire et que tu piques sa curiosité. Après quelques temps, tu pourras essayer de lui parler, de l’aborder sur un sujet que tu crois l’intéresse (un sport, un groupe de musique, etc.) C ‘est à ce moment là que tu pourras savoir si tu as assez d’atomes crochus avec lui pour être son amie. L’amitié est une étape importante à passer avant une relation amoureuse, surtout dans un contexte comme le tien.

Prends le temps de le connaître un peu plus et si jamais tu sens que ton attirance pour lui devient plus forte, alors tu pourras passer à l’étape suivante. Tu auras peut-être alors une bonne idée de son orientation sexuelle ou de son opinion sur la transsexualité. Si tu n’es pas certaine de son ouverture d’esprit, tu peux toujours essayer de partir une conversation reliée à un sujet touchant le sujet de l’homosexualité ou de la transsexualité, sans toutefois rien dévoiler sur toi. Par exemple, demander ce qu’il pense du mariage entre conjoints de même sexe. Si tu vois qu’il est ouvert d’esprit et que tu lui fais confiance, tu pourras lui parler un peu plus de toi et de qui tu es. Mais tu as beaucoup de chemin à faire avant d’en arriver là.

D’ici quelques années tu seras une femme à part entière. Cependant, dans tes relations amoureuses à venir, tu auras probablement à dévoiler à tes partenaires que tu es transsexuelle. Ce n’est pas facile, et oui le risque sera toujours là que tu soit rejetée. Mais quand tu seras libre d’exprimer toute ta personnalité, ton charme, ta féminité et tout, les gens autour de toi te verront comme une femme peu importe ton passé. Je suis certaine que tu sauras bien séduire un garçon pour qui ton passé n’aura aucune importance et tu pourras vivre une vie de couple tout à fait normale comme la plupart des femmes transsexuelles. Pour le moment le conseil le plus important que je peux te donner c’est de prendre ta force dans chacune des petites barrières que tu va briser pour atteindre la vie que tu as toujours voulue. La barrière de la timidité est probablement la plus grosse. Si tu as besoin de parler de ce que tu vis, n’hésite pas à te confier à un ou une amie de confiance ou un adulte à qui tu fais confiance. Il a aussi toujours des lignes d’aide comme Tel-Jeunes (1 800 263 2266) qui peuvent te venir en aide. Je te souhaite tout le succès que tu mérite.

Merci de nous avoir fait confiance!

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment