Est-ce possible d’avoir une ITS quand on pratique les relations anales?


Est-ce-qu’il peut avoir un risque d’attraper des MST après une pénétration anale?
Sachant que moi et mon partenaire nous n’avons pas de MST, et que nous aimons pratiquer la pénétration par voie anale, y aurait-il un risque ou pas que cela puisse arriver?
Et j’aimerai aussi savoir comment les MST se forment avant d’être contaminer?
Merci D’avance
Bichette

Bonjour Bichette,
Merci de nous poser ta question à AlterHéros, cela nous fera plaisir de te répondre. Tu te questionnes quant aux MST tant lors de pratique sexuelle ainsi que le développement de ceux-ci. Commençons avec la base.
Les MST, maladies sexuellement transmises, portent maintenant le nom d’ITSS (Infection transmises sexuellement et par le sang). Une ITS est une infection qui peut être transmis lors d’activités sexuelles, que ce soit des préliminaires, des rapports oraux, vaginaux ou anaux. Alors en effet, les ITS peuvent être transmise lors des rapports anaux non protégés. Les ITSS sont transmises principalement par ce qu’on appelle les muqueuses. Ceux-ci sont des tissus présents dans la bouche, au niveau génital et anal et leur spécificité est qu’elles sont toujours humides ou humidifiées. C’est de cette spécificité que les infections se transmettent si bien à travers ces tissus puisque l’infection survie à travers l’humidité des tissus.

Lorsque tu demandes comment les ITSS se forment, c’est ici que j’aimerais apporter une clarification. Les ITS ne se forment pas. Ce sont des virus ou des bactéries qui vivent à l’intérieur du corps et qui se transmettent d’une personne à l’autre à travers différents sortent d’interactions incluant les activités sexuelles, le contact peau à peau, le contact sanguin direct (plus spécifiquement l’hépatite C et le VIH) ainsi que, très rarement, la literie ou les sous-vêtements (les morpions et la gale). L’autre élément à considérer pour les ITS est la période d’incubation d’une infection. Une personne peut être infectée, mais l’infection peut prendre quelques temps avant de se multiplier assez pour présenter des symptômes. Ce temps d’incubation variera d’une infection à l’autre.

Tu indiques que ni toi ou ton partenaire n’avez d’ITS. Il faut savoir que ce ne sont pas toutes les ITS qui ont des symptômes visibles. La meilleure manière de déterminer la présence ou non d’ITS est par des tests sanguins et des cultures prises à différents endroits selon le sexe de la personne et non de se fier à ce qui est visible ou non sur le corps de soi-même ou de son partenaire. Par ailleurs, les relations anales sont des pratiques à risque plus grand par le fait que les parois anales sont plus sensibles à l’irritation ainsi qu’au micro fissures, qui sont des lésions microscopiques de la paroi anale. En raison du risque plus accru de la transmission par voie anale, il est fortement recommandé d’utiliser un condom lors de ces pratiques sexuelles, même si les deux partenaires ont fait des tests de dépistages qui reviennent négatifs. Le condom est non seulement la meilleure barrière aux ITS, mais peut être un élément amusant et érotique à intégrer aux pratiques sexuelles. Les différentes formes de condom ainsi que les différents reliefs qui existent peuvent ajouter au plaisir des deux personnes.

Avez-vous déjà expérimenté avec les condoms lors des relations anales? Le condom n’est pas la seule chose qui peut aider à rendre les relations anales plus sécuritaires et plaisantes. Utiliser un lubrifiant peut aussi diminuer le risque de microlésions puisque le lubrifiant facilite la pénétration et réduit la friction qui est la cause principale d’irritation et de ruptures. Ainsi, combiner le condom avec un bon lubrifiant peut réduire le risque des pratiques anales en plus de les rendre plus plaisantes. Que penses-tu des ces ajouts à vos pratiques si ce n’est pas déjà le cas?

Pour plus d’information sur les différentes ITSS, je te recommande fortement de visiter le site web créé par le gouvernement québécois pour la prévention des ITSS. Ce site web contient beaucoup d’information facilement accessible et compréhensible. De plus, la clinique L’Actuel apporte beaucoup d’information sur les différentes ITSS
J’espère avoir répondu à tes questions. N’hésite surtout pas à nous réécrire, nous nous ferons un plaisir de te répondre.

Tamara pour AlterHéros. 


About Tamara Ginn

Bachelière en sexologie, diplomée de l'UQAM. Stagiaire avec AlterHéros en 2012-2013 et administratrice depuis 2013.


Leave a comment

One thought on “Est-ce possible d’avoir une ITS quand on pratique les relations anales?