Est-ce normal que plusieurs adolescents se questionnent sur leur orientation sexuelle?


Tout d’aborb,depuis quelques jours je me demande dans ma tête mon orientation sexuelle mais le problème est que je ne me vois pas avec un homme dans ma vie,je me vois même pas lui tenir la main! Vous connaissez la fameuse application snapchat? Je peux parler avec une fille qui parfois peu porter un décolleté et je me fais plein d’image avec elle en ayant des rapports sexuelles. J’ai beaucoup d’ami gars, je fais du sport cela fait 12 ans que je fais du hockey et quand je vois un gars tout nu parce qu’il s’apprete à prendre sa douche je me tourne le dos. Même moi après mon sport je prends pas ma douche sauf quand j’arrive chez moi parce que je trouve sa dégoûtant. En faites je veux juste savoir si ce genre de questionnement plusieurs personnes cela pose et n’en tire rien? Est-ce normal que plusieurs adolescents se posent cette question et quel est le taux de pourcentage si possible? Merci d’avance d’y répondre!:)
Zach

Salut Zach !
Merci de faire confiance à AlterHéros !
Si je comprends bien ta question, tu te questionnes depuis quelques jours sur ton orientation sexuelle. Tu te questionnes aussi sur la fréquence de ce type de questionnements parmi les jeunes adolescentes et adolescents.
Dans un premier temps, il est tout à fait normal, au courant de notre vie, de se questionner sur notre orientation sexuelle et notre sexualité. Je ne connais malheureusement pas de statistiques qui démontrent exactement le pourcentage de jeunes personnes adolescentes qui se sont déjà questionnées sur leur orientation sexuelle, mais ce chiffre est clairement élevé ! Ces questionnements sont importants dans notre développement personnel. Certaines personnes ont ces interrogations dès l’enfance, d’autres personnes entameront ce processus de réflexion davantage à l’âge adulte. Il n’y a donc aucun âge fixe pour avoir des questionnements sur la sexualité : au contraire ! De plus, les orientations sexuelles ne sont pas des cases rigides dans lesquelles nous nous plaçons. Il est fréquent, au courant de la vie, selon les contextes et les personnes que nous rencontrons, que nous nous posions différentes questions sur nos envies, nos besoins et nos émotions. En ce sens, il est complètement normal de se poser des questions, d’expérimenter des relations émotionnelles ou sexuelles avec des personnes ayant une identité de genre similaire ou différente de la tienne. De plus, il est courant, à un moment ou un autre, de vouloir expérimenter différentes facettes de la sexualité. Que ce soit par curiosité ou par envie, il est possible que certaines personnes choisissent d’avoir des expériences homosexuelles. Ces expériences peuvent répondre à certains besoins et il n’y a aucune culpabilité à y avoir tant et aussi longtemps que les limites de chacun et chacune y sont respectées.
Maintenant, à savoir comment peux-tu déterminer ton orientation sexuelle, il s’agit d’une réponse qu’uniquement toi pourra répondre. Définir son orientation sexuelle, son identité de genre et sa sexualité est un processus d’abord et avant tout personnel. Surtout, rappelle-toi que tu es la seule et unique personne apte à définir qui tu es. N’est-ce pas magnifique? Il existe plusieurs différentes orientations sexuelles : l’hétérosexualité et l’homosexualité n’en sont que deux parmi tant d’autres ! En effet, rappelons que l’orientation sexuelle comporte deux composantes différentes : l’attirance physique et l’attirance émotionnelle. Il est donc possible de sentir une attirance sexuelle envers certaines personnes, sans pour autant sentir une attirance émotionnelle envers exactement ces mêmes personnes !
Avant de conclure, je me permets de te poser quelques questions. A-t-il des éléments particuliers qui te font questionner sur ton orientation sexuelle? Est-ce que ces réflexions te créent une anxiété particulières? Pourquoi te sens-tu dégoûté par la vue d’autres corps humains? As-tu déjà pris le temps de différencier tes envies personnelles versus les pressions sociales que la société nous dit d’aimer ou de ne pas aimer? Il est possible que ce dégoût que tu ressentes dans les douches après le sport ne provienne que de l’intériorisation de la pression sociale exercée au fait de devoir absolument être hétérosexuel. Je t’invite à y penser. Je t’invite donc à explorer la possibilité de voir l’homosexualité et la bisexualité comme quelque chose qui n’est pas menaçant en soi. Toutefois, l’homophobie et la biphobie peuvent être des éléments très toxiques pour notre entourage et pour soi-même.
Or, peu importe ton orientation sexuelle ainsi que des personnes envers qui tu es sexuellement et émotionnellement attiré, rappelle-toi que le plus important est de t’écouter et de te respecter.
Prend soin de toi Zach. Sens-toi confortable de nous réécrire à tout moment.
 


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.


Leave a comment

2 thoughts on “Est-ce normal que plusieurs adolescents se questionnent sur leur orientation sexuelle?