Est-ce normal d’être hyper stressé après avoir fait mon premier coming out?


[suite de cette question/réponse]

Salut
Merci pour votre aide.
J’ai fini par révéler mon orientation sexuelle à un ami de confiance. Sa réaction a été très positive, bon il ne s’est jamais douté que je n’étais pas hétéro depuis que l’on se connaît au collège.

Desole de réagir comme un ado Mais depuis une semaine je me sens hyper stressé de l’avoir fait. J’ai exposé mon intimité à quelqu’un et je m’angoisse de l’avoir fait. J’ai peur que les relations changent même si cette personne me dit que rien ne va changer.
J’ai aussi peur qu’elle me dévoile même si je sais que normalement il ne devrait pas le faire.

Est ce normal d’être chamboulé ? Comment arrêter de stresser et de m’angoisser et reprendre une vie normale ?

Salut! Ça fait grand plaisir 🙂 

 

Il s’agit de la première fois que tu parles de ton homosexualité avec une personne que tu connais bien, non? C’est un assez grand pas dans le processus d’affirmation de qui tu aimes et de qui tu es. Ta réaction dans ce contexte est absolument normale et attendue, ce type de dévoilement peut être autant synonyme de stress et d’angoisse que d’excitation et d’exaltation!

 

Après avoir  passé tant d’années, de décennies même, à ne pas pouvoir exprimer cette partie de ton identité, à devoir mentir et faire semblant, je peux comprendre que ce premier dévoilement soit libérateur mais aussi extrêmement effrayant. Le risque notamment que ton ami parle de ton homosexualité sans ton accord peut faire peur alors que tu as toujours dû la garder secrète. Sans nécessairement connaître cet ami, je t’encourage à essayer de le croire. Après il s’agit pour toi d’une personne en qui tu as confiance et sa réaction initiale était très encourageante.

 

Je veux aussi prendre le temps de célébrer cette première étape qui somme toute semble s’être très bien déroulée. Bravo pour ton courage, ton honnêteté et ton authenticité 🙂

 

Généralement, peu importe l’âge, la fébrilité et l’exubérance des premiers temps ont tendance à éventuellement faire place au confort et à la confiance alors qu’on assume et apprivoise son identité. Ce n’est qu’une question de temps et de pratique.

 

Alors je t’invite à profiter de ta puberté gay avant qu’elle ne te passe sous les yeux 😉

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment