Est-ce mauvais de se masturber de manière excessive?


Bonjour,
J’ai 15 ans et j’ai eu un débat au sujet de la masturbation. Il m’arrive régulièrement d’avoir <<l’envie>>de me masturber plusieurs fois par jour. Je met l’envie entre guillemets, car maintenant ça commence à être une habitude plutôt qu’une envie. Bien-sur après quelques jours sans Masturbation, mon habitude devient une envie.
La personne avec laquelle j’ai débattu de ce sujet, a dit qu’apparemment ce serait mauvais de se masturber excessivement. Voici ma première question: à quel fréquence est excessif. Plusieurs fois par jours, tous les jours ?
Deuxièmement, il m’a dit, que ça sècherait la seule veine qui hydrate le pénis ou un truc similaire. Puis ça réduit la croissance puisqu’apparemment, dans les spermatozoïdes se trouvent beaucoup de minerais, vitamines et du calcium. Donc si on se masturbe souvent on perd ces ressources indispensables au corps.
En gros, y a-t-il des points négatifs dans une masturbation fréquente. Il faut noter aussi que ce n’est que temporaire. Je ne le fais pas durant toute l’année.
Merci de votre réponse !
Max
 
Salut Max! Pardonne-moi pour le délai!
D’abord, merci pour la confiance que tu portes envers les services d’AlterHéros! Et je te remercie d’avoir pensé à nous concernant le débat que tu as eu avec un ami concernant la masturbation.
Tu dis que tu te masturbes quelques fois par jours, parfois par envie, parfois par habitude. Tu as deux questions au sujet de la masturbation. Premièrement, tu te demandes à quelle fréquence la masturbation est-elle considérée comme excessive. Deuxièmement, tu te questionnes à savoir s’il est vrai que la masturbation assécherait la seule veine qui hydrate le pénis et si la masturbation -et donc l’éjaculation- ralenti la croissance du corps humain en évacuant des vitamines et minéraux contenus dans le sperme.
Dans un premier temps, qu’est-ce qu’on entend par excessif? Le fait de se masturber plusieurs fois par jour -peu importe ton âge- n’est pas dangereux en soi. Les besoins de chaque personne concernant la sexualité sont différents et certaines personnes ressentent l’envie de se masturber à une plus grande fréquence que d’autres. Il n’y a pas de mal à cela! Toutefois, pour citer une ancienne réponse que j’ai composée sur un sujet similaire : « Ce qui peut être problématique, c’est si ce comportement sexuel devient incontrôlable malgré la présence d’effets négatifs. Par exemple, si ce comportement affecte votre vie sociale ou votre vie professionnelle et que vous demeurez dans l’incapacité de vous contrôler. » La question est donc : est-ce que les quelques séances quotidiennes de masturbation affectent ta vie sociale, familiale, amoureuse ou scolaire d’une quelconque façon? Est-ce qu’il s’agit de comportements compulsifs et incontrôlables? Si oui, je t’invite à lire cette réponse de ma collègue.
Si la réponse est non, alors, on ne peut que célébrer les bienfaits de la masturbation! C’est-à-dire une meilleure connaissance de ton corps, de tes zones érogènes et même un remède anti-stress qui peut favoriser une meilleure santé physique et psychologique! La masturbation permet même de libérer certaines hormones dans le cerveau, soit l’endorphine et la dopamine qui permettent de réduire le stress, et la prolactine qui peut améliorer la qualité du sommeil. Tu affirmes que le fait de te masturber découle parfois plus d’une habitude que d’un envie. Est-ce que c’est quelque chose qui te préoccupe? Tu peux toujours tenter de modifier ta routine, réduire ta consommation de pornographie -si tel est le cas- ou innover pendant tes périodes de masturbation! Par exemple, explorer différentes zones érogènes de ton corps (anus, mamelons, testicules, etc), contrôler l’éjaculation pour prolonger le plaisir, lire des nouvelles érotiques au lieu d’écouter de la pornographie, etc. L’objectif est simplement de varier les séances de masturbation afin de briser un peu l’effet de routine et, surtout, de prendre son temps! À toi de voir ce qui te convient le mieux. Par ailleurs, si tu commences à sentir de l’irritation au niveau du pénis ou du gland pendant la masturbation, n’hésite pas à utiliser du lubrifiant pour te masturber. 🙂
 
Dans un deuxième temps, tu te demande si ton corps peut perdre trop de vitamines en éjaculant trop souvent et si cela peut nuire à la santé. Cet énoncé est simplement faux. Bien que le sperme soit riche en protéine, en cholestérol et en sodium et qu’il contient de la vitamine C et B12, du calcium, du sucre et du fructose, la valeur calorique d’une éjaculation moyenne varie entre 15 et 30 calories… En d’autres mots, il n’est pas faux de dire que le sperme contient des vitamines : mais les quantités sont si minimes que la perte de ces vitamines n’a aucun impact sur la croissance normale du corps humains. Une alimentation équilibrée te permettra sans problème d’avoir tous les nutriments dont tu as besoin pour permettre à ton corps de croître adéquatement! Tu nous demandes aussi s’il est vrai que la masturbation assèche la seule veine qui hydrate le pénis. En fait, rien n’hydrate le pénis. Toutefois, les artères permettent de faire circuler le sang du coeur vers les organes et les veines font remonter le sang des organes vers le coeur. Les artères et les veines ne peuvent pas s’assécher. En d’autres mots, le fait de se masturber souvent n’assèche rien à l’intérieur du pénis. Ce que la masturbation peut toutefois partiellement assécher est  ton gland s’il y a trop d’irritations : c’est pourquoi l’usage d’un lubrifiant permet d’éviter cela. Et bien sûr, plus que l’on éjacule, moins que la quantité de sperme évacué est grande : il faut laisser du temps à son corps pour refaire le stock ! Mais encore une fois, la quantité de sperme évacué n’influence aucunement la santé.
En résumé, si la masturbation fréquente ne te crée pas d’enjeux au quotidien, il n’y a pas de points négatifs : même si ces périodes de masturbations fréquentes sont temporaires ou continues.
J’espère avoir su répondre adéquatement à ta question. N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin. Tu peux aussi référer cet ami à notre site internet au besoin!
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment