Dois-je m’inquiéter pour ma santé si le sperme d’un autre gars a touché mon gland?


Bonjour,

J’ai une question pour vous. Je suis très inquiet. Je me suis masturbé avec un autre gars et à la fin il a mis son sperme sur mon gland avec sa main. Je suis allé laver assez vite, mais je me demande si je devrais m’inquiéter.
Merci de votre aide.
B.

Bonjour B!

 

Merci de faire confiance à AlterHéros pour ta question, je suis contente de voir que tu accordes une telle importance à ta santé et que tu prends les précautions qu’il faut  🙂

 

Donc, si je comprends bien, tu es inquiet depuis qu’un garçon a mis de son propre sperme sur ton gland après une masturbation. Si je peux essayer de deviner un peu tes inquiétudes, elles seraient probablement liées aux risques de contracter des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)?

 

Je comprends ton inquiétude par rapport à tout cela et, étant donné ta réaction, j’espère tout de même que c’est une expérience que tu as appréciée! Mais, rappelle-toi que si ça vient à se reproduire, tu peux communiquer tes limites avec l’autre personne pour pouvoir profiter pleinement de tes expériences sans inquiétude. 🙂

 

Alors, en effet, le contact du sperme avec le gland de ton pénis, entraîne certains risques de contracter une ITSS, comme la chlamydia ou la gonorrhée, qui sont les plus courantes, mais facilement traitables à l’aide d’antibiotiques. Je tiens d’abord à dire que les risques dans cette situation demeurent assez faibles, bien que possibles! Concernant le VIH, le risque est encore plus faible, puisqu’il faudrait absolument que le sperme ait glissé à l’intérieur de ton méat urinaire et que le contact ait été fait d’une manière prolongée. Étant donné que tu es rapidement allé nettoyer le tout, tu as peut-être pu éviter que celui-ci s’imprègne dans ton méat urinaire (un bon truc est d’uriner après un rapport sexuel, cela «nettoie» en quelque sorte l’urètre!)  De plus, pour qu’il y ait des risques quant au VIH, il faut que l’autre personne soit d’abord porteuse du VIH et que sa charge virale soit suffisamment grande pour qu’elle puisse être transmissible. À ce sujet, une personne vivant avec le VIH et qui prend ses traitements et maintient une charge virale indétectable ne peut pas transmettre le virus à une autre personne. De plus, le risque de transmission est plus élevé lorsqu’il y a pénétration anale ou vaginale. Lorsqu’il est exposé à l’air ambiant, le virus du VIH disparaît du liquide transmetteur (donc dans ce cas, ce serait le sperme) en moins d’une minute. Alors, selon moi, les risques que tu aies attrapé une ITSS sont faibles, mais tout de même pas à zéro. Si tu souhaites lire plus d’informations sur les ITSS, tu peux aller consulter le Portail VIH/sida du Québec.

 

Étant donné que je ne suis pas médecin et que je n’ai pas la possibilité de mieux analyser ta situation, je t’invite tout de même à aller faire un test de dépistage car, de toute façon, il est toujours bien d’aller en faire une fois de temps en temps pour s’assurer que tu va bien! Ça te permettrait aussi de poser tes questions et d’avoir accès aux bons traitements si jamais tu as un résultat positif. Je ne sais pas où tu te situes, donc je ne peux pas vraiment te référer aux services de ta région, mais si jamais tu habites au Québec, tu peux consulter cette carte du Portail VIH/sida du Québec, pour trouver une clinique de dépistage proche de chez toi. Si tu habites en France, tu peux consulter cet annuaire de Sida Info Service pour aller te faire dépister proche de chez toi.

 

J’espère avoir bien interprété ta question et avoir pu t’aider avec tes inquiétudes. N’hésites pas à nous recontacter si tu en a le besoin!

 

Émilie (elle/she), stagiaire à AlterHéros


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment