Comment faire l’amour entre filles ?


Bonjour ,
J’ai besoin de vous , je suis tombée amoureuse d’une fille … Je sais qu’elle est lesbienne , mais je ne sais pas si elle a déja fait l’amour avec une fille ..
Personnelement , j’ai 18 ans , je ne l’ai jamais fait , ni avec une fille , ni avec un garcon et je sais depuis toute petite que je suis lesbienne…. Je n’avais jamais trouvé qq avant , étant donné que j’habite dans un tout petit village de Belgique , et que c’est juste impossible d’avouer ça …
Alors voilà , ma question est peut être completement bête , mais je voudrais savoir comment est ce qu’on fait l’amour avec une fille ?…. Et si vous croyez (elle a 20ans) , qu’il faut que je lui dise avant que je ne l’ai jamais fait , si ça va pas trop me ridiculiser :s
Merci pour votre reponse ,
Cindy

Bonjour Cindy

D’abord, merci de t’être adressé à nous. Comment fait-on l’amour avec une fille? J’avoue que malheureusement, il n’y a pas de recette universelle et que cela dépend de chaque personne. En fait, le plus important je crois, c’est de se sentir bien avec la personne avec qui ont veut avoir une relation d’intimité. Faire l’amour, pour moi, peut être vu comme l’aboutissement (ou le résultat) d’une relation de confiance et de proximité qui s’est bâtie entre deux personnes. Je crois que cet acte nécessite qu’un lien intime se soit établi entre deux personnes. Pour cette raison, je crois que la communication entre les personnes est très importante et qu’il important de parler à l’autre de ses peurs, de ses craintes. Par contre, je te comprends de te sentir un peu mal à l’aise de parler de ces choses. Il est vrai qu’il peut être assez gênant d’aborder ces questions même si, selon moi, une telle discussion peut être très enrichissante et même rassurante.

En effet, parler de ses sentiments et de ses craintes à l’autre (et que parallèlement l’autre puisse nous parler de ce qu’elle vit) permet de mieux connaître l’autre dans son intimité. En plus, une telle discussion permet de rendre explicite et de discuter de nos craintes, ce qui peut être très « libérateur » et peut permettre de baisser le stress ou le niveau d’appréhension lorsque vient le temps d’avoir une relation plus intime (comme faire l’amour avec l’autre).

Je t’encourage donc, si tu te sens prête à la faire et si tu te sens assez proche d’elle et en confiance pour le faire, de parler des tes craintes à la fille que tu aimes. Tu sais, il est normal de ne pas trop savoir comment s’y prendre la première fois (malheureusement personne n’a la science infuse) et surtout lorsque l’on parle de relation entre deux filles puisqu’il n’y a pas beaucoup de modèles là-dessus. En effet, beaucoup de stéréotypes sont encore présent sur la façon dont il faut faire l’amour avec une fille lorsque l’on est une fille (p.ex. le fait qu’il faut absolument utiliser des jouets sexuels ou encore que toutes les filles aiment se faire pénétrer avec les doigts etc.,). Ainsi, je crois qu’il ne faut pas se sentir gêné de dire ce que l’on aime et ce que l’on aime moins et également de demander à l’autre ce qu’elle aime. Faire l’amour, selon moi, peut être vu comme un apprentissage où on apprend à se découvrir et à découvrir l’autre et il faut se donner le temps (et aussi prendre le temps) d’apprivoiser l’autre mais également d’apprivoiser notre propre sexualité. En fait, faire l’amour avec une fille est plus qu’un acte physique (baiser avec une personne, avoir un orgasme etc.,) mais présuppose une série de « pré requis » comme par exemple un respect mutuel, un sentiment de confort et de confiance en l’autre, le fait de se sentir prête etc. Je crois qu’une fois que ces « pré requis » sont là, il est beaucoup plus facile de s’engager dans des actes intimes.

En espérant t’avoir aidé à répondre à ton questionnement. Je ne crois pas qu’il existe de recettes universelles quand vient le temps de d’avoir des relations très intime (comme c’est le cas lorsqu’on fait l’amour avec une personne) et que chacun à des besoins et des désirs spécifiques dont il faut tenir compte. Si tu as d’autres questionnements, n’hésites pas à nous réécrire.

Marie-Joelle

Leave a comment