Comment me débarrasser de mon fétichisme des collants ou au moins l’atténuer ?


J’ai déjà posé des questions ici mais aujourd’hui j’ai une nouvelle question
Comme je l’ai dit j’aime les sous-vêtements féminins et surtout les collants
J’ai dû mettre mon premier collant vers 7 ans et eu mon premier collant personnel à 16 ans, acheté par ma mère à ma demande , elle a accepté sans problème
Quand je vois , touche ou porte des collants surtout ceux fins en voile je trouve ça tellement agréable .
Je possède des dizaines de paires de collants et j’en porte presque toute l’année.
J’aimerais savoir s’il est possible de se débarrasser de ce fétichisme des collants ou au moins de l’atténuer
Fab

Bonjour Fab,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier de votre confiance envers AlterHéros. Si je comprends bien, vous vous demandez s’il est possible d’atténuer ou d’enrayer votre fétichisme des collants.

Vous mentionnez porter des collants presque toute l’année et trouver le toucher et la sensation très agréable. Néanmoins, vous souhaitez vous “débarrasser” de ce que vous qualifier comme étant un fétichisme. Si vous trouvez cela plaisant d’en porter, pourquoi souhaitez-vous arrêter?

Le fétichisme, c’est d’éprouver de l’excitation sexuelle à la vue, au toucher ou à la pensée d’un objet ou d’une partie du corps spécifique et cela est une variation saine et commune de l’érotisme. Est-ce votre cas? Est-ce que les collants que vous portez répondent à un besoin d’excitation sexuelle? Si cela vous représente, je vous assure, vous n’êtes pas seul.e dans cette situation et il est possible d’être épanoui.e avec soi-même et dans ses relations amoureuses. À cet effet, il y a un témoignage du parcours d’une personne fétichiste des collants sur notre site web.

Est-il possible que vous portez des collants régulièrement pour répondre à d’autres besoins que celui de l’excitation sexuelle? Comme par exemple, certaines personnes portent des collants ou des sous-vêtements “féminins” pour explorer leur féminité ou leur genre. D’autres, trouvent cela simplement confortable et agréable d’en porter. Les collants, bien que plusieurs personnes les associent aux femmes, n’ont pas de genre. Les hommes, les femmes et les personnes non binaires peuvent en porter! Vous être libre de vous vêtir de la manière qui vous plaît: il n’y a pas qu’une façon d’exprimer son genre. Je vous invite à lire la réponse de ma collègue Marie-Édith qui porte sur l’identité de genre et l’expression de genre. Vous pourrez peut-être y trouver des pistes de réflexion.

Si vous souhaitez discuter plus en profondeur des raisons qui vous amènent à vouloir réduire ou cesser ce que vous appelez votre fétichisme des collants, il y a des professionnel.le.s qui peuvent vous aider dans votre démarche, comme les psychologues et les sexologues.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous réécrire

Bonne journée!


About sandie

Sandie est étudiante au baccalauréat en sexologie à l’UQÀM. Elle trippe sur le vintage, les couleurs pastel, les paillettes et les fleurs.

Leave a comment