Comment faire l’amour entre femmes ?


Bonjour Catou !

Mais non, ta question n’est pas ridicule ! Presque tout le monde se pose la question en commençant… (en fait je pense sérieusement que tout le monde se la pose mais que certains ne l’avoueraient jamais !)

Malheureusement, il n’y a aucun manuel d’instruction qui t’apprendra comment faire l’amour. Les manuels, livres et guides ne sont que de la théorie. Ils peuvent être utiles pour améliorer sa technique, mais faire l’amour, c’est justement plus que de la technique et des positions !

De toute manière, chaque être humain est différend, et fait l’amour de manière différente. Il n’y a pas deux femmes qui arrivent à l’orgasme de la même manière ! Prendre le temps de connaître l’autre, ses préférences, ses plaisirs, sont probablement les meilleurs moyens de l’envoyer au 7e ciel ! Et s’en parler, aussi : à l’heure actuelle, il est toujours impossible de lire dans les pensées des gens… il faut donc parler à l’autre (pas tout dire la première fois non plus ! Y aller à son rythme…) de ce qui nous allume, de ce qui nous fait le plus plaisir…

Les vieux proverbes de grand-mère ont souvent un fond de vérité : “C’est en forgeant que l’on devient forgeron”… oui, les premières fois, tu peux passer pour débutante : lorsqu’on débute, il est normal d’être maladroit(e). Mais, aimerais-tu mieux faire l’amour à quelqu’un d’intéressant mais un peu gauche, ou à un robot perfectionné ? L’être humain, avec ses petits défauts parfois attendrissants, avec sa complexité, est, à mon avis, tellement plus attirant !

Sur ce, bonnes découvertes !

François, pour AlterHéros


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment