Comment convaincre ma mère que mon identité gender fluid est valide ?


Bonjour ! Je suis un.e adolescent.e de bientôt 15 ans, assez mature (Si je peux me permettre). Je suis genderfluid, et même si des fois ce n’est pas facile à vivre, c’est mon identité et je l’assume pleinement. Au début, j’ai fait un document Word avec une explication très complète de mon genre, pour faire mon coming out à mes amis. Au début gêné, j’ai finalement pris la confiance et je me sens de pouvoir le dire à tous mes amis , même les moins proches.
Cependant, j’aimerais faire mon Coming out à mes parents. Enfin, a ma mere, je soupçonne mon père de transphobie, et déjà que cest tendu à la maison, j’ai pas tres envie de me risquer à lui dire tant que j’habite sous son toit. Quant à ma mere, je lui en ai touche un mot, mais elle m’a alors parle des personnes transsexuelles, malheureuse toute leur vie et qui mourrait à 35 ans. Donc non seulement elle n a rien compris à la non binarite, mais En plus elle a plein de clichés… Elle veut mon bonheur, mais elle m’a dit, mot pour mot : ” Tu ne veux pas juste tinventer un petit problème, pour te faire remarquer ? Et puis, tu vas faire quoi, des opérations pour devenir un mec ?”
(Il faut dire que j’ai 3 frères et soeurs dont 1 épileptique, et 1 TDAH)
Je vais réessayer pour la non binarite, mais elle pense que je fais ça pour faire mon intéressant, et que ce n’est qu’une phase. J’ai besoin de votre aide pour la convaincre que cest bien mon identité, gender fluid…
Désolé.e pour ce pavé, et merci d’avance…

Ash
 
Bonjour Ash!
Merci d’écrire à AlterHéros pour tes questionnements. Tu t’identifies comme genderfluid et non-binaire, tu as déjà parlé de ton identité à tes ami.e.s et à ta mère. En ce qui concerne tes ami.e.s, cela semble s’être plus ou moins bien passé ; mais ta mère te répond avec des commentaires blessants et doute de la légitimité de ton identité de genre. Tu nous écris pour avoir de l’aide, des pistes, sur comment emmener le sujet à tes parents sans qu’iels aient des réactions défavorables. J’aimerais tout d’abord commencer en te félicitant. Naviguer son identité de genre, trouver les mots qui font du sens pour nous, cela peut être bien confrontant ! Je suis heureuse de voir que tu sembles bien confortable et fort.e dans ton identité non-binaire !
 
Par ailleurs, quels pronoms préfères-tu utiliser pour te décrire ? Comment préfères-tu accorder les adjectifs lorsqu’on parle de toi ? ”il”,  ”elle”, ”iel”, ”ol”, ”ille” ? Une alternance ? Les pronoms féminins, mais les accords au masculin ? Bref, il y a plein d’options ! Il est possible que tu y aies déjà réfléchi. Je t’emmène simplement le sujet, puisque cela peut être un élément à partager avec tes proches pour leur expliquer comment iels peuvent s’adresser à toi de façon respectueuse.
 
Il est difficile de prévoir la réaction de nos proches au moment d’un dévoilement. Dans certains cas, les proches se montrent très compréhensifs, dans d’autres cas, leurs réactions ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Je comprends entièrement que la réaction de ta mère puisse être difficile pour toi. Tes émotions sont valides, et ça prend beaucoup de courage pour aborder ce sujet avec sa famille. Encore une fois : félicitations. Tu es fort.e. Il est malheureux de constater que certaines personnes, comme tes parents possiblment, ont certaines difficultés à accepter et comprendre la constellation d’orientations sexuelles et d’identités de genre des individus. C’est une réaction commune, bien que décevante, face à des nouvelles réalités. Ce que je t’encourage à faire, Ash, c’est de laisser ta mère réaliser que ton identité de genre n’est pas qu’une phase et de lui proposer de répondre à ses questions si elle en a. Tu peux essayer de lui expliquer comment tu te sens lorsque ta mère invalide ton identité, en utilisant les mauvais pronoms ou en te genrant avec ton genre de naissance. Lui expliquer que ceci te fait réellement de la peine et qu’il ne s’agit pas d’une tactique pour attirer l’attention : bien au contraire. (Je connais d’ailleurs aucune personne trans ou non binaire qui retire du plaisir à devoir constamment justifier son identité, expliquer aux gens quotidiennement leur identité, corriger les personnes sur leur genre ou même s’exposer à certaines formes de violence). L’identité de genre n’est pas un choix : ce qui l’est, c’est de choisir de dévoiler son identité afin d’augmenter son propre bien-être et de pouvoir être soi-même avec nos proches. Tu n’es pas une personne différente, tu as simplement mis un mot sur ton identité et si ta mère t’aimait avant ton coming-out, elle devrait continuer à t’aimer par la suite. Quel parent ne souhaite pas le bien-être de leurs enfants ?
 
De plus, ta mère semble avoir des idées fausses sur les identités de genre. Tu connais ta mère, est-ce qu’elle serait plus à l’écoute d’un.e expert.e, des médias ou de toi? Est-ce qu’elle connaît la définition de genderfluid et est-t-elle capable de faire la différence entre l’identité de genre et l’orientation sexuelle? Voici des articles qu’il serait peut-être intéressant de présenter à ta mère :
D’abord, ce merveilleux vidéo qui vulgarise la non-binarité, et mettant en vedette notre collègue Phillie 😀
Les réalités et les défis des jeunes non binaires et non conformes dans le genre
Glossaire LGBTQI2SNBA+ : Les mots de la diversité 
Cet article concernant la non-binarité ou la fluidité de genre S
Et le fameux Genderbread! Il y a aussi la Licorne du genre, que je glisse l’image ici-bas, qui me semble un peu plus complet que le Genderbread ! À toi de voir. 🙂
 
Ensuite, peut-être qu’une discussion en tête à tête avec elle où tu lui dis l’impact que ses paroles ont sur toi et que c’est parce que tu lui fais confiance que tu veux bien lui parler de ton identité de genre serait une bonne idée. Rappelle-toi que tu ne dois rien à personne, tu n’as pas à justifier ton identité de genre et que c’est parlant davantage de non-binarité que le public va finir par reconnaître l’existence même des personnes non-binaires. De même, c’est toi qui décides si tu veux t’ouvrir à ton père au sujet de ton identité de genre. Dis-toi que de ne pas correspondre au genre assigné à la naissance comme de ne pas être hétérosexuel.le nous force souvent à faire des coming-out tout au long de notre vie. Heureusement, le monde s’ouvre de plus en plus et c’est la discrimination qui commence à être mal vue plutôt que la diversité. Je te laisse sur des questions similaires répondues par les intervenant.e.s d’AlterHéros :
Suis-je assez non-binaire pour m’identifier comme non-binaire ? 
Comment expliquer la non-binarité ?
Quelle est la définition de genderfluid ?
Comment faire mon coming-out en tant que genderfluid à mes parents ?
 
J’aimerais également te laisser le contact de l’association française C’est Comme Ça : une association de soutien pour les jeunes LGBTQ+ . À tout moment, il est possible pour toi de prendre contact avec un.e intervenant.e de cette association si tu ressens le besoin de parler (ou si ta mère a des questions!). Tu pourras également te renseigner s’il existe des groupes de soutien pour personnes non-binaires dans ta région !
 
En te souhaitant beaucoup de courage,
Amélie Bouchard, bénévole pour AlterHéros
Ps : N’hésite surtout pas à nous recontacter pour nous donner des nouvelles de comment ça se passe avec tes parents ou pour tout autre question!
 
Et avant de conclure, pourquoi pas encore plus de ressources ! :
Groupe Facebook : NB Francophone : Non-Binaire Queer Androgyne Genderfluid Agenre Xénogenre..
 
Vidéos: 

Deux de mes personnes préférées pour explorer les différents aspects de la communauté (tu peux activer les sous-titres francophones):

 
Lexique : https://www.queerparis.com/fr/lexique/


About Amélie Bouchard

Bachelière en Sexologie à l'UQAM. Passionnée de la sexualité alternative et des modèles amoureux modernes. Intervenante chez AlterHéros depuis 2017.

Leave a comment