Ces gars ne sont pas racistes, mais pourtant ils ne veulent pas avoir de relation avec moi…



J’ai une douleur, frustation et une souffrance qui grandit en moi à chaque fois que j’entends cette phrase là: « Désolé mais je ne suis pas attiré par les noirs, je ne suis pas raciste mais c’est juste….»
Je suis un jeune homme de race noir qui est attiré par les hommes de races blanches.
Je suis conscient que ce n’est pas tout le monde qui a cette mentalité mais je ne me trompe pas quand je dis que la plupart des hommes blancs qui sont gai ne sont pas attirés par les hommes noirs homosexuels.
J’ai entendu ce baratin plusieurs fois, est-ce que cela est dû aux préjugés reliés aux noirs? Les médias qui dramatise les gang de rues comme si c’était seul les noirs qui y participent. Peu importe, est-ce l’image négative qui révolte autour de nous qui fait que d’autre personne s’éloigne de nous.
«Je ne suis pas raciste» mais lorsqu’il s’agit d’une relation plus sérieuse ou rapprochée, les conditions changent. C’est déprimant et je l’ai entendu souvent. Quoi faire?
Bobby
Salut Bobby.
Je te remercie de t’être confié à nous.
Dans ton message, tu te présente comme étant « un jeune homme de race noire qui est attiré par les hommes de race blanche ». Cependant, tu te demandes s’il n’y aurait pas de racisme chez les hommes blancs qui sont gays, car on aurait souvent rejeté tes avances avec des excuses qui te paraissent douteuses.
Ce que je comprends, à travers ton témoignage, c’est qu’il y a une grande douleur liée à la solitude que tu vis. Je devine aisément ton envie d’être en couple avec quelqu’un que tu aimeras et dont tu seras aimé en retour. Rien n’est plus légitime. Cependant, sitôt que tu sembles sur le point d’entrer en relation avec un gars, tu te fais invariablement dire : « Désolé, mais je ne suis pas attiré par les Noirs ». Ta première réaction est bien compréhensible : exaspéré par ce « baratin », comme tu dis, tu en viens à te demander si tu ne serais pas victime de racisme.
Tout d’abord, mettons une chose au clair : oui, il existe très certainement du racisme à l’intérieur de la communauté gay, tout comme ailleurs dans la société. Cependant, je trouve que tu sautes un peu vite aux conclusions lorsque tu affirmes que « la plupart des hommes blancs qui sont gays ne sont pas attirés par les hommes noirs homosexuels ». D’où provient une telle idée? De ta propre expérience, me rétorqueras-tu. Or, as-tu déjà rencontré, personnellement, « la plupart des hommes blancs qui sont gays »? Combien en as-tu abordés avec l’intention d’aller un peu plus loin que la simple amitié? Cinq, dix, vingt? C’est peut-être beaucoup à tes yeux, mais ça ne saurait donner une légitimité à ton préjugé.
De plus – et je le dis sans chercher à minimiser la souffrance que tu vis -, je constate qu’avant tout la question que tu soulève relève du goût personnel. Je m’explique : un gay peut ne pas éprouver une attirance pour les hommes de race noire sans être un raciste. D’ailleurs, n’en es-tu pas, toi-même, la preuve vivante? En effet, tu nous as révélé spontanément ton attirance pour les hommes de race blanche : est-ce que cela signifie que tu es raciste? Pourtant, tu reconnais ne pas avoir une prédilection pour les Noirs… Non, bien sûr que tu n’es pas raciste! Tu as, en toi, une attirance, un désir pour tel type de personnes; c’est naturel et tu n’y peux rien. Je suis convaincu, en même temps, que ton attirance pour les Blancs ne t’empêche en aucune façon de fréquenter et d’apprécier les Noirs. Pourquoi l’inverse ne serait pas vrai? Oui, pourquoi un homme gay de race blanche n’aurait pas le « droit » d’être attiré par ses semblables et ce, sans qu’il soit question de racisme?
Au fond, la difficulté que tu éprouves en ce moment trouve peut-être son origine ailleurs… En relisant ton message, il y a un élément que je n’avais pas remarqué d’abord et qui, par la suite, m’a intrigué. C’est lorsque tu évoques un changement d’attitude chez les hommes auxquels tu t’intéresses sitôt, et je cite, « qu’il s’agit d’une relation plus sérieuse ou rapprochée ». Je me demande si tu ne devrais pas te pencher sur le type de lieux où tu rencontres des gars, ainsi que sur les circonstances de telles rencontres.
Je vais te donner un exemple : les saunas. Il s’agit d’un endroit très propice aux échanges sexuels, mais il n’y sera jamais question de romantisme et ce n’est pas là qu’on va chercher le grand amour. Situation semblable en ce qui a trait aux clubs et aux discothèques. S’il est facile d’y aborder des gars et de passer une très bonne soirée, rien ne permet de penser que nos histoires auront des suites et se traduiront par une vie de couple épanouie. Alors, où donc rencontrer l’âme-soeur? Sûrement dans des lieux où l’apparence n’est pas ce qui prime et où on s’intéressera d’abord à la personne humaine dans ce qu’elle a de plus intime et authentique. De tels lieux existent-ils?, me demanderas-tu. Certainement, qu’ils existent! Par exemple, connais-tu « Jeunesse lambda » (www.jeunesselambda.org)? Il s’agit d’un groupe d’allosexuels de moins de 25 ans qui se réunit une fois par mois, à Montréal, pour discuter de divers sujets ou participer à des activités sociales. Je ne sais pas si tu aimes faire du sport, mais il existe une grande variété d’équipes sportives destinées aux gays et aux lesbiennes. En consultant le magazine Fugues, je ne serais pas surpris que tu trouve une activité à ton goût. Par ailleurs, tu pourrais aussi visiter la « Zone des AlterHéros » qui se trouve sur notre site. En t’y créant un profil, il te sera facile de faire connaissance avec des jeunes homos ou bisexuels. En partageant avec ces jeunes, tu réaliseras que tu n’es pas seul et, surtout, tu pourras faire, par la suite, des rencontres intéressantes. Bien sûr, je t’invite à nous réécrire si tu as d’autres questions ou si tu veux partager avec nous ce que tu vis : nous serons toujours là pour t’accueillir et te supporter.
Voilà! En espérant que mes commentaires t’aideront à mieux comprendre la situation que tu vis, je te souhaite, Bobby, de rencontrer l’homme qui fera vibrer ton coeur et de vivre avec lui une formidable histoire d’amour!
Bonne chance!
Benoît

Leave a comment