Avoir une petite amie est quelque chose qui m’attire et me fait paniquer…


J’ai toujours trouver le corp des femmes plus beau même enfant, j’ai était d’abord excité par celui des femmes que celui des hommes.
A 11 ans j’ai eux une petite amie, sa a était un fiasco total. Je n’assumer pas et j’ai eux ma “1er” relation sexuel qui fut un fiasco.
Malgré sa j’ai du attendre mes 14 ans pour me dire que j’étais sans doute bisexuel.

Je suis maintenant une fille de 19 ans et je me pose des questions.
J’ai passer 3 ans en couple avec un garçon, j’étais amoureuse donc je suis attiré par les hommes j’en suis sur mais..
Je me pose sans cesses des questions sur mon orientation sexuel..
Quand je pense à me mettre en couple je me vois le plus souvent me mettre avec une fille et non pas avec un garçon et sa me panique..
Je suis totalement paniquer quand je suis sur le point de draguer ou de sortir avec une fille, je n’assume absolument pas et je panique.
J’ai peur de merder, j’ai jamais eux de relations sexuelle avec une fille (je ne compte pas la 1er j’étais une gamine) et je sais pas comment ça marche, je trouve sa tellement diffèrent que lorsqu’on sort avec un garçon, ce n’es pas mal bien au contraire. Je trouve sa génial que ce soit diffèrent même je trouve sa limite mieux mais sa me fais vraiment peur.
Avoir une relation sexuelle avec une fille me fait peur je dois l’avouer.

Il y a quelque mois je crois que je suis tomber amoureuse d’une fille.. elle m’aimait aussi mais j’ai paniquer et pas assumer et comme a chaque fois je regrette d’avoir tout merder et j’ai pris des mois pour m’en remettre. IRL je voulait l’embrasser et la serrer contre moi. Quand on c’est embrasser sa à était merveilleux mais l’idée de la relation officiel ma paniquer. J’ai jamais ressenti quelque choses d’aussi fort pour une fille malgré ma panique

De manière général j’ai peur de commencer de nouvelle chose y compris en relations.. Peut être juste la peur de l’inconnu qui me bloque..
Avoir une petite amie et quelque chose qui m’attire et qui me panique totalement.

Je veux savoir:
Esque c’est normal?
Je suis donc bien bi ?
Vous avez des conseils pour me débloquer ?
Peut être suis je simplement exigeante pour tomber amoureuse ?

Bonjour Bloup,

Merci d’écrire tes questions à AlterHéros!

 

Si je comprends bien, tu as eu des relations amoureuses et sexuelles avec des garçons et des filles, dont certaines se sont moins bien passées. Aujourd’hui, l’idée d’une relation avec une autre fille t’attire mais te fait à la fois paniquer. Tu te poses donc des questions sur ton orientation sexuelle et ta capacité à entrer en relation. Plus précisément, tu as quatre questions, je vais donc essayer d’y répondre une à la fois.

  1. Est-ce que c’est normal?

Oui! Avoir peur avant et pendant une expérience nouvelle, comme une relation avec une autre fille, est absolument normal. Parfois, cette crainte peut nous amener à poser des gestes pour se protéger devant l’inconnu… Même si l’on peut parfois regretter ces mêmes mécanismes de défense par la suite. 

 

Beaucoup de personnes LGBTQ+ passent par une période de doutes et de questionnements. On n’affirme généralement pas son identité du jour au lendemain, c’est un processus qui peut être plus ou moins long et/ou difficile pour certain.e.s. Est-ce qu’il y a des gens dans ton entourage qui pourraient comprendre? En parler avec des personnes LGBTQ+ pourrait aussi être très aidant pour normaliser et valider ce que tu vis. Tu pourrais par exemple rejoindre une association de ta région ou encore un groupe Facebook.

 

As-tu déjà entendu parler des 4 ingrédients du stress?

  • Contrôle faible : vous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation.
  • Imprévisibilité : quelque chose de complètement inattendu se produit ou encore, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va se produire.
  • Nouveauté : quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se produit.
  • Égo menacé : vos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. On doute de vos capacités.

 

Les situations les plus anxiogènes comportent généralement un ou plusieurs de ces éléments. Qu’en penses-tu? Est-ce que tu reconnais ces éléments dans ce qui t’arrive? La bonne nouvelle est qu’il est possible d’agir sur chacun d’entre eux! Identifier le ou les éléments qui causent ton stress serait déjà une bonne première étape. Ensuite, tu pourrais essayer de relativiser. Au sein d’une relation, tu es en mesure de prendre tes propres décisions et faire tes propres choix. Une expérience nouvelle est souvent stressante, elle le sera moins la fois suivante. Une erreur ou un faux-pas ne déterminera jamais ta valeur ou tes compétences. 

 

Si tu souviens de la panique, que cela se manifeste dans plusieurs sphères de ta vie et que cela a des conséquences importantes, cela pourrait également être des signes d’un trouble anxieux. Tu pourrais consulter un.e professionnel.le de la santé pour trouver des solutions qui te conviennent.

2) Est-ce que je suis bien bisexuelle?

Malheureusement, je ne suis pas une diseuse de bonne aventure et je ne peux pas confirmer ton orientation sexuelle. Seule toi peut choisir l’étiquette qui te convient le mieux. Par contre, je peux te donner quelques informations sur le sujet.

 

L’orientation sexuelle se divise en trois composantes : les attirances (désirs, fantasmes), les comportements et l’auto-identification. Ces composantes ne sont pas toujours en accord. Une personne peut s’identifier comme hétérosexuelle ou lesbienne et avoir eu des relations avec des personnes de plusieurs genres, tout comme une personne peut s’identifier comme bisexuelle et ne pas avoir eu de relations sexuelles. L’orientation sexuelle peut par ailleurs être différente de l’orientation romantique. Tous ces aspects sont fluides, c’est-à-dire qu’ils peuvent changer au fil du temps, des expérimentations et des réflexions.

 

Tu connais sûrement les orientations qui suivent, mais il y a différentes façons de les définir. 

  • Hétérosexuel.le : attiré.e par les personnes ayant un genre différent
  • Gai.e, lesbienne : attiré.e par les personnes ayant un genre similaire
  • Bisexuel.le : attitiré.e par les personnes ayant un genre similaire et par les personnes ayant un genre différent
  • Pansexuel.le : attiré.e par les personnes de tout les genres

 

Tu as aussi le droit de ne pas savoir et/ou de refuser de t’identifier dans l’une ou l’autre de ces catégories.

 

Tu dis que tu as de la difficulté à t’assumer et à assumer ton orientation. C’est possible que cela soit en partie à cause des différents stéréotypes qui existent à propos des femmes lesbiennes et bisexuelles. Certaines personnes disent que ce n’est qu’une phase ou pour attirer l’attention des garçons, mais ces idées sont complètement fausses. Tes sentiments et ton identité sont réels et valides.

3) Avez-vous des conseils pour me débloquer?

Je vais te répondre par une question: qu’est-ce qui te fait le plus peur dans l’idée d’avoir une relation? Fais-tu référence à une relation amoureuse? À une relation sexuelle? Peut-être est-ce parce qu’il s’agit de quelque chose de nouveau pour toi? À ce niveau, tu peux y aller à ton rythme et prendre ton temps. Il n’y a aucune presse! Laisse-toi la chance de faire des expériences et surtout de faire des erreurs. Il se peut que certains stéréotypes liés à la sexualité, à l’homosexualité ou aux relations entre femmes puissent être un obstacle à l’exploration et l’émancipation. Je t’invite donc à penser de façon critique et t’entourer de modèles de personnes et de relations diversifiés. Puis, c’est peut-être le fait de devoir faire confiance et d’être vulnérable avec une autre personne? Il s’agit d’un élément de toute relation saine, mais cela peut être difficile… surtout au début! Il est plus facile de communiquer nos besoins et nos limites à une personne lorsqu’il s’agit d’une personne de confiance. 🙂 

 

Est-ce que c’est autre chose à quoi je n’ai pas pensé? Si oui, n’hésite pas à me répondre pour clarifier! 🙂

 

Au final, malgré tes appréhensions, tu dis qu’avoir une petite amie est quelque chose que tu désires énormément. Je te dirais d’écouter ton cœur et d’aller vers ce qui t’intéresse et ce qui te fait du bien. 

 

Tu te demandais aussi comment ça marche les relations sexuelles avec une fille, il n’y a pas de guide ou de formule qui marche avec tout le monde. Je pourrais te dire d’écouter ton corps, tes désirs et tes besoins tout comme ceux de ta partenaire. Il est important de communiquer sur ces aspects-là et de vérifier comment l’autre se sent à travers les différentes étapes.

 

Si ça t’intéresse, je te mets quand même des liens vers des réponses sur notre site qui abordent le côté communication et pratiques sécuritaires (digues dentaires, dépistage).

Tu peux aussi regarder cette page de conseils concernant les premières relations sexuelles si ça t’intéresse.

4) Peut-être suis-je simplement trop exigeante pour tomber amoureuse?

Il n’y a rien de mal à avoir des préférences ou à ne pas tomber amoureuse immédiatement. L’attirance et l’amour ne sont pas des choses que l’on peut provoquer consciemment. Tu pourrais commencer par apprivoiser tes propres sentiments et ton identité, le reste viendra en temps et lieu.

 

J’espère que ces quelques mots vont arriver à te rassurer un petit peu par rapport à tes questionnements. Tu peux toujours nous écrire à nouveau s’il y a quoi que ce soit.

 

Salutations de l’autre côté de l’Océan. 😉

 

Maxime, Stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment