Maxime-iel


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.



Que vous pouvez me dire quant à la possibilité d’avoir ...

Bonjour, Je voudrais savoir ce que vous pouvez me dire quant à la possibilité d'avoir un fantasme homo sans pour autant être attiré par les hommes ? C'est à dire d'être excité par tout ce qui évoque, de près ou de loin une situation homoérotique ? Je sais que ce fantasme existe chez certaines personnes gay, à l'inverse, c'est à dire fantasmer sur les hétéros, mais alors que pensez-vous de l'inerse ? Je sais bien que les fantasmes ne définissent pas une orientation sexuelle et peuvent renvoyer à des objets différents de nos attirances sexuelles et romatiques mais alors, pourquoi ? Je ne sais pas si on peut parler vraiment de fantasme, mais j'espère que vous pourrez m'éclairer là-dessus. Merci pour votre réponse Medhi


Pouvez-vous me dire des choses positives sur l’homosexualité pour me ...

Bonjour, vous avez du connaitre ça. J'essaie de résister en me disant, allez la prochaine fois François, ton prochain crush c'est une fille, ça loupe pas mon crush c'est un mec la fois suivante. J'essaie de me forcer à regarder du porno straight durant cette période, mais je craque très vite (au bout d'une minute même pas) et je regarde du gay. Il y a comme une excitation chez moi d'être gay pour visualiser des personnes de même sexe s'embrasser (femme ou homme) ou faire du sexe. J'essaie actuellement de rendre positif ce que ej vois (couple de 2 femmes ou de 2 hommes) en me disant qu'il ne faut pas se faire une montagne avec mes parents si je suis gay, ils sont ouverts sur ce sujet, j'ai de la chance par rapport à d'autres. Y-a-t-il un moyen de ne plus craquer ? Si pas possible, pour m'aider et pour me rassurer, dites moi des choses positives sur l'homosexualité, que c'est cool d'être gay et qu'il n'y a pas de honte à aimer les pénis, je crois que je ne résiste plus du tout, avec tout ce confinement et je me sens explosé à essayer de résister, je voudrais craquer une fois pour toute et avoir des rapports homosexuels un de ces 4. Ca fait du bien de vous parler en ce moment, vous êtes les premiers avec qui je fais un coming out. J'espère ne aps avoir été trop long, mais je suis très anxieux et très ansiogène actuellement, j'ai arrêté de regarder totalement la télé qui m'angoisse trop et je lis des bouquins pour rester serein.



Comment annoncer à ma famille que je suis genderfluide?

Alors salut je viens sur ce site en quête d'aide à mon problème, Je vous explique, j'ai 14 ans et depuis 5 moins je m'identifie et je m'assume genderfluide j'ai même changer de coupe depuis pour me sentir mieux, et j'ai pris un nouveau prénom donc mon entourage (amis) m'appelle maëlle et j'aimerais faire mon coming out. Je l'ai déjà fais a mes amis... J'étais très gêné.e mais au final iels ont tous accepté et rien n'a changer et j'aimerais faire de même à mes parents et ne plus me cacher et vue qu'ils sont au courant de rien m'appelle par mon date name ce qui me fais mal pour être honnête. J'ai déjà abordé le sujet à mes parents sans dire que je l'étais et leurs réaction me faisais repoussé sans arrêt mon coming out... Iels disaient que c'était un trouble mentale être genderfluide et que c'était (désolé du vocabulaire mais je dit ce qu'ils m'ont dit) une connerie et que les lgbtq+ c devenue une connerie et ils disais sa tout le temps j'en ai parlé 2 fois et je me sentais très mal donc je ne sais pas comment leur annoncé que leur '' trouble mentale et leur connerie'' et bah c'était moi je suis vraiment désemparé.e donc je demande de l'aide des conseil pour savoir comment le faire. En tout cas je vous remercie d'avance <3 Maëlle


J’ai l’impression de rechercher beaucoup de validation sociale à travers ...

Bonjour, Merci pour votre réponse. J'ai toujours quelques questionnements que je souhaiterais vous exposer. Tout d'abord, pour clarifier davantage mon ressenti par rapport à l'expérience dont je vous ai fait part, cette culpabilité vient d'un profond sentiment de dissonance cognitive entre mes valeurs et mes actes, d'autant plus que je suis de nature très timide et pudique. En sois, le fait d'avoir été excité par des communications érotiques avec des hommes ne me dérange pas particulièrement, ou du moins j'aurais certainement préféré que ça soit avec une fille mais je perçois plus ces échanges comme un coup de main entre mecs, comme on pourrait avoir dans une bromance (que j'ai longtemps fantasmé car ayant été souvent seul je rêvais d'un ami avec qui je pourrais partager absolument tout et qui sois comme moi) vous me suivez ? Mais j'ai également le sentiment d'être dans le vice complet ce qui me déroute. Je vais essayer d'être le plus clair possible. Je ne place, ni ne privilégie aucune orientation sexuelle (en tout cas maintenant) elles ont toutes été envisagées à un moment donné et je me dis parfois que si j'avais été tout simplement gay, je n'aurais pas ce conflit interne, vous me suivez toujours ? Vous dites que "certains hommes, par exemple, peuvent s’identifier comme hétérosexuels car leurs attirances sont principalement vers les filles, mais cela ne les empêche pas néanmoins d’avoir des comportements à connotation sexuelle avec d’autres hommes de temps en temps." Et je pense plutôt faire partie de cette catégorie d'hommes, la sexualité étant très fluide. En fait, j'ai le sentiment de jouer à un jeu très malsain avec ces hommes en cherchant à combler quelque chose que je n'arrive pas à obtenir avec les femmes, mais tout cela n'est qu'un jeu pour moi, et c'est en ça que je trouve ça malsain, et ça ne me rend pas heureux véritablement. Qu'en pensez vous ? En me cachant derrière un écran je suis beaucoup plus désinhibé et je joue à quelqu'un que je ne suis pas, qui me fait pensé à un pervers narcissique ce qui me fait peur. Je m'explique, dans ces communications je recherche beaucoup à satisfaire mes propres besoins bien que je satisfasse les leurs aussi mais j'ai l'impression de rechercher beaucoup de validation sociale. Ça me permet de combler quelque chose tant que ça reste dans la sphère virtuelle j'arrive à y prendre plaisir mais je n'envisage absolument pas d'aller plus loin, tout simplement parce que je n'en ai pas envie. Aussi, je me suis complètement détourné de toutes images à caractère sexuel depuis un petit moment dans le but de pouvoir me recentrer sur moi. Mon désir d'aimer et d'être aimé dans une relation stable avec une femme est toujours très fort ou ne serait-ce que l'envie de retrouver la petite excitation qu'il peut y avoir en flirtant avec une fille sans forcément me mettre en couple. Je vous remercie. Medhi


J’ai peur de ma famille qui n’acceptera pas mon homosexualité…

G 13 ans et bientôt 14. G pas de fantasmes avec les filles. G des fantasmes entre garçon depuis 10 ans. J'essaie d'être avec des filles et j'essaie de pensée aux filles les plus jolie mé ca marche pas je pense tjrs à des garçons que je trouvent mignon chez les copains ou à la télé. Jaime beaucoup 3 copains, trop physiquement mignons , qd je sui seul avec eux j'espère tjrs secrètement qui y aura un truc qui se passe, mais rien pour le moment. G peur de ma famille pour qui etre gay c pas bien c pervers et c du vice. Aidez moi a ne pas devenir gay à cause de ma famille qui ne l'acceptera jamais. Avez vous des solutions psychologique pour avoir des fantasmes avec des filles ? Si je rencontre un gay je serai gay à mon tour avec lui et ça sera trop tard. J'ai un feu qui brûle dans tout mon corps qd je sui avec un garçon que je trouve physiquement mignons, je ne sais pas pourquoi c pas bien d'être gay, g jamais eu ce feu avec une fille, en quoi c mal pour des parents ?. Je voudrai parfois étre une fille pour avoir le droit de mes parent detre en amour avec un garçon . Je voudrai etre moi avec un garçon mais c interdit. Aidez moi a me détourner des garçons pour ma famille ? Comment faire sans être malheureux, ce feu avec un garçon est très fort et jen sui accroc à cause de ce bien être et du plaisir que ça me procure sur le moment ? Pourquoi ce feu en moi est mal pour sa famille ? Iceberg



Je crains que d’avoir échangé des nudes avec un autre ...

Bonjour, tout d'abord je tiens à vous exprimer mon imense gratitude et satisfaction d'avoir découvert votre site et compris que j'étais loin d'être le seul dans une situation similaire à la mienne. C'est souvent troublant comme des histoires que j'ai pu lire sont semblables à la mienne. Comme je vous l'ai dis, j'ai pu lire des réponses à des quesionnements que je partage qui ont déjà pu m'aider à avancer et je vous en remercie. Notamment par rapport au fait d'être excité principalement par du porno gay ou des situations homoérotiques, ou le fait d'avoir subit des remarques "homophobes" ou des questionnements liés à mon orientation alors que je me sens hétérosexuel et hétéroromantique. De façon clair, je n'envisage de rapports sexuelles qu'avec des femmes et le fait d'être en couple également, mais je pense avoir des fantasmes liés à la représentation de l'homosexualité peut être liés à des expériences infantiles mais je ne peux pas vraiment dire d'où ça vient, ce qui est assez perturbant et très inconfortable car très dissonant. Forcément j'ai eu des questionnements que j'ai souvent très très mal vécu et je regrette de n'être pas tombé sur votre site plus tôt, ce qui m'auait éviter de tomber dans cette profonde détresse entre 15 et 17 ans. Comme j'ai pu le lire dans vos réponses, je suis aujourd'hui rassuré quant au fait que le porno gay puisse m'exciter, et je l'accepte beaucoup mieux. Mais, j'ai aujourd'hui 21 ans et je sens que ces longues années de consommations d'images à caractères sexuelles montrant des hommes ensemble impactent ma vie sentimentale et sexuelle. Je suis toujours célibataire et je n'ai eu qu'une relation d' eniron 3 ans qui s'est terminé du fait d'un certain inconfort/ une dissonance que j'avais entre l'amour que j'avais pour ma copine et ma consommation de porno. Lorsque nous avons fait notre première fois, tout allait bien lorsque que je me suis senti submergé par le stress, la pudeur et la crainte, sans que je ne puisse aller au bout. Je craint de ne jamais pouvoir être en couple à nouveau et que ma vie sexuelle reste pauvre. En plus de mes craintes par rapport au fait de pouvoir être excité par des images gay, je craint peut être d'être allé trop loin dans ma curiosité, puisqu'ayant échangé des "nudes" avec d'autres hommes "pour m'amuser et changer un peu du plaisir solitaire". Je me sens un peu "sal" d'avoir fait cela bien que je ne regrette pas particulièrement mais redoute que ça soit peut être le point de non retour pour pouvoir un jour une relation seine et épanouie avec une femme que j'aime. Malgré cette expérience, je me sens toujours complétement hétéro bien je reste quelque peu perturbé vis-à-vis de cela, surtout que ça ne me ressemble pas du tout, de nature très timide. Je ressent un peu de honte par rapport à ça et j'ai peur de ne jamais trouver l'amour, ni une vie sexuelle épanouie avec une femme. Je vous remercie infiniement pour votre réponse.


J’ai comme un toc ou une phobie impulsive à l’idée ...

Bonjour cela va faire 4-5 mois que j’a comme un toc ou phobie impulsive homosexuel qui est venu quand un jour je me suis posé sur min lit et je me suis imagine tu deviens gay et partir de la commence doute pensées envahissantes et anxiété j’ai deja eu un truc du genre mais avec les maladies fin bref ducoup je suis garçon qui est tomber amoureux que des et qui a toujours été attiré par les filles au niveau sexe rien que quand une fille qui me plaisais s’asseyait a cote de moi je « bander » tres dur et c’est toujours le cas elle me provoque une sensation de bien etre ce que j’aime chez elle ce sont leur cheveux forme taille etc je regarde que elle dans la rue et tout les hommrs eux m’intéressent pas si je dois en regarder un c pour son style vestimentaire ce qui va me permettre de boir ce qui pourrait me plaire j’ai jamais ete amoureux d’un homme et jamais desiré un homme mais j’ai fais une grave erreur en me testant tout les jours sur du porno hétérosexuel pour savoir si je l’et encore et depuis j’avais une baisse de desir je trouvais sa ennuyant a force (porno hétérosexuel) et je me tester aussi en pensant a une relation sexuelle avec un homme et sa le faisait rien j’avais un peu de dégoût ducoup j’ai décidé de stopper le porno et mon desir pour les filles et revenu mais j’ai quand meme des pensées envahissantes qui me mettent le doute donc voila. Puis un jour je décidé d’aller voir du porno gay pour ce que sa le ferais et la j’ai eu une erection mais que sur certain scénario qui me faisait penser au porno hétérosexuel c’est a dire les scènes ou on vois qu’un seul penis et aussi c’est que la pratique sexuelle qui m’a fais bande pas l’homme mais ducoup la j’ai un énorme doute parce que j’ai bandé ok sa je l’assume mais j’ai peur d’etre bi refoule pourtant le corps d’un homme m’attire pas je trouve sa « pauvre » et j’ai aucune envie de faire l’amour a un homme parce que je trouve sa immoral et un peu dégoûtant alors qu’et gay ou bi est normal mais moi je ne veux tout simplement pas d’homme dans ma vie intime sa peut aller au maximum au niveau meilleur ami fin bref je connais oas de personne gay et mon entourage n’est pas homophobes je pense avoir tout dis je voudrais juste savoir si des hétérosexuels peuvent aimer le porno gay ? (ce n’est mas mon cas car j’aime pas le porno gay) et aussi votre avis sur mon orientation sexuelle meme si je sais qu’il y a que moi pour me defenir c’ juste histoire pour me repérer voilà merci de votre réponse cordialement


Est-ce que je jalouse les garçons ou bien suis-je un ...

Je n'arrive pas à savoir si c'est parce que j'ai trop lu de choses sur le sujet que je me suis mise dans la tête que je suis une personne transgenre alors qu'en vrai je suis cis. J'ai demandé à mère si je pourrais avoir une coupe courte à la garçonne (je rêve d'en avoir une depuis 4 ans, je sais pas si c'est un signe ou je sais pas bref), mais elle refuse. Elle me dit que je vais avoir l'air lesbienne et de chercher une coupe de cheveux pour les filles.



J’ai peur d’aimer ma première relation homosexuelle et de n’aimer ...

Bonjour, J'ai 19 ans et je veux parler d'un problème que j'ai, j'ai peur de faire une bêtise... Depuis que j'ai 8 ans, je ressens une véritable excitation dès que je vois un homme ligoté dans un film, je me mets à sa place, et j'adorais ca. Petit à petit, la puberté se faisant, j'ai commencé à "sexualiser" ce fantasme, notamment avec la pornographie. Le truc, c'est que quand on cherche sur internet du porno dans lequel des hommes sont dominés... on ne tombe que sur du porno homosexuel. J'ai donc commencé à regarder ce genre de contenue assez régulièrement (peut-être deux fois par semaine) et, alors que ca n'était pas du tout le cas avant, je ne fantasme plus que sur le fait d'être dominé par un homme. Avant, homme ou femme, peu m'importait, même je préférais légèrement les femmes. Aujourd'hui, je suis encore puceau, je n'ai jamais pratiqué quelconque activité à caractère sexuel avec un ami non plus, pour la simple et bonne raison que jusqu'à très tard, je n'ai pas eu de relation même amicale avec un garçon. Ceci je le regrette, et il y a deux ans, j'ai rencontrer un garçon [profondément hétérosexuel] vraiment très gentil avec lequel justement je parlais pas mal sexualité. J'ai cru l'aimer, je crois même l'avoir désiré, mais aujourd'hui, on s'est perdu de vue (à cause des études) et je me dis que peut-être c'était une sorte d'émerveillement de trouver enfin quelqu'un de mon sexe à qui parler, bien que c'était peut-être vraiment plus fort qu'une grande amitié... Ce qui m'a le plus surpris est que pendant cette période, eh bien... je n'avais presque plus de libido : chez moi, je ne me masturbais plus, alors qu'en principe, c'est presque une fois par jour, et puis quand j'étais avec lui, tout le désir que j'imaginais se volatilisait. Je me sentais juste bien comme on est bien avec un ami très proche, avec lequel on rit et passe de bons moments. L'année dernière, je me suis rapproché d'une fille que je connais en fait depuis trois ans, et à laquelle je m'étais confié quand à cette histoire avec ce garçon. Mon ressenti avec elle était très différent : je ne ressentais pas vraiment du désir, mais en revanche, sa personnalité me fascinait : une fille très forte, motivée, qui a des projets. J'aimais beaucoup parler avec elle d'un tas de sujets, et elle est très expansive, ce qui me fait beaucoup rire. J'ai alors essayé de me rapprocher vraiment d'elle, toujours avec le doute que finalement, si je n'ai aucun désir, difficile de construire une relation amoureuse. Je m'étais arrêté de regarder du porno gay, mais j'entretenais encore mon fantasme à travers des vidéos sur youtube qui présentait des hommes attachés, sans connotation sexuelle (scène de films d'action...) Mais finalement, tout s'est évanoui, lorsqu'un jour, elle m'a dit qu'elle me pensait homosexuel à cause de ce qu'il s'était passé l'année précédente avec ce garçon. Coup dur monstrueux pour moi, et c'est à partir de ce moment (il y a trois mois environ) maintenant que les choses ont commencé à aller mal. En effet, depuis ce jour, je n'arrête pas à me questionner sur mon orientation sexuelle, d'autant que j'ai toujours voulu avoir des enfants, et le fait qu'ils ne soient pas biologiques m'embêtent beaucoup. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'avant, je me disais, il arrivera ce qu'il arrivera, homme ou femme, tant que je suis heureux, alors tant mieux ! Et je sais que c'est la seule bonne réponse, d'autant que mon homosexualité serait très bien acceptée dans le cadre familial et amical ! Pour autant, je n'arrive pas à contrôler mes questionnements. Quand je suis dans la rue, je regarde tous les hommes et toutes les femmes, en me demandant : "est-ce qu'il/elle m'excite ?". Et je me remets à réfléchir. Tout ceci est vraiment tout à fait épuisant et usant, surtout que je fais des études scientifiques, qui demandent toute mon attention ! C'est alors qu'il y a une semaine, je me suis dit que la seule façon efficace de savoir si on est gay ou hétéro, c'est de tester. Je me suis alors inscrit sur un site de rencontre gay, curieux de relations de domination et de soumission, donc tout à fait mon fantasme. Hier, quelqu'un m'a répondu, un garçon qui dit avoir 22 ans, et qui semble très respectueux. On a pris rendez-vous dans un lieu public la semaine prochaine pour parler un peu de ce que je voulais faire avec lui (et pour être sûr qu'il n'y a pas d'entourloupe au niveau du profil!) Mais cette nuit, je n'ai pas dormi de la nuit : je suis très angoissé, et ce pour plusieurs raisons : d'abord, commencer par réaliser un fantasme avec un plan cul alors que je suis encore puceau est bien loin de mon idéal de mon premier acte sexuel. D'autre part, je crois que j'ai peur d'aimer ça, et de n'aimer plus que ça : à la fois les relations sexuelles violentes, et aussi le fait que ce soit avec un homme, et alors, adieu mon voeu ardent d'avoir des enfants...! Dois-je le faire ou annuler ...? Merci beaucoup de l'attention que vous porterez à ce message. Romain_c