Maxime-iel


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.


Je souffre du TOC homo. Comment m’en débarasser?

Je souffre du Toc homo. Bonjour. Je suis une fille de14 ans et cela fait maintenant 4 mois que je souffre du Toc homo, ou bien du Trouble Obsessionnel Compulsif de la peur de l'homosexualité. Cela a commencé un matin d'avril alors que j'imaginais mon avenir. Et depuis ça n'arrête pas. J'ai toujours aimé les garçons, et j'ai toujours voulu être avec des garçons. Étant donné mon jeune âge, je ne sais pas encore bien identifier ce qu'est l'attirance. Mais je crois que je l'ai déjà ressenti plusieurs fois avec mon copain d'avant. Je me demande une chose. Pourquoi, si j'ai toujours apprécié les relations amoureuses avec les garçons, soudainement mes pensées m'orientent vers l'homosexualité ? J'ai déjà lu plusieurs articles sur ce Toc. Au début je ne croyais pas que j'avais une maladie mentale, mais ensuite, après avoir identifié mes symptômes, j'ai réalisé que oui, je souffre bien du Toc homo. L'éventualité d'être homosexuelle me fait horriblement peur parce que je ne veux pas changer, je me sens bien avec ce que je me considère être et je ne veux pas changer. Je ne veux pas non plus être jugée, et perdre les proches que j'aime. J'aimerai guérir pour mon futur mais d'un autre côté, je ne sais pas pourquoi mais je me dis que si je commence à accepter et tolérer ces pensées désagréables, cela signifierait peut-être que je suis bien homosexuelle. Que ce serait comme une preuve. J'essaie de comparer mes expériences passées avec celles des personnes homosexuelles ou bisexuelles ou autre, et quand je vois quelque chose de commun, ça me fait sentir nerveuse. J'ai commencé à craindre les personnes homosexuelles, à les éviter, et j'ai commencé à me sentir nerveuse quand une de mes amies me dit je t'aime. Dans ma tête, lorsque une amie m'a dit ça en toute amitié, il y avait des questions comme "comment je dois réagir ?", "si je réagis beaucoup, ça signifie que je suis homosexuelle ? ". J'étais tellement nerveuse que j'ai juste souri. C'est horrible et ça me gâche mon quotidien. Maintenant, je trouve désagréable de trouver une femme belle, même si ça n'a aucun sens. Je sais que je n'aime que les garçons. Je ne suis attirée que par les garçons et je ne fantasme que sur eux. Mais j'ai peur qu'un jour où l'autre tout change et me fera devenir ce que je redoute le plus. Ça me fait me sentir piégée. Ce toc commence à affecter mes résultats scolaires et c'est une des principales raisons de pourquoi je veux guérir. Je ne veux pas consulter des psychologues, parce que cela impliquerait que j'en parle à mes parents, et je ne veux pas. Alors je préfère me soigner seule. J'ai déjà lu des articles présentant les méthodes les plus efficaces face à ce Toc. Comment faire pour tolérer ces pensées désagréables et arrêter de me dire que si je veux les tolérer, c'est parce que je suis bien homosexuelle ? Qu'en quelques sortes je les accepte et donc du jour au lendemain je peux être homosexuelle sans crainte ? Alors que je ne veux pas ?



Ma mère trouve ça dégueulasse la transidentité et ma sœur ...

Salut je m’appel Thomas ,aujourd’hui voudrais parler de mon souci de trans identité .J’ai toujours su qu’il y avait quelque chose de différent en moi .Puis j’ai découvert la trans identité et je me suis de suite reconnu mais compliqué de l’accepter .Ma sœur était au courant ,elle étais mon soutien .Maintenant j’ai un petit frère qui est pour le coup un vrai garçon du coup je ne me sens clairement pas à ma place.Ma mère trouve sa degueulasse la trans identité et la sœur dit de me cacher.Mes amis me soutiennent.Mais que faire ? Thomas/Tom



Je suis un homme cisgenre hétéro et je me rends ...

Bonjour, Je suis un homme cisgenre hétéro et via une application de rencontre j'ai fait la rencontre d'une femme trans, sans réaliser que cette personne était trans. Bien que je sois à l'aise avec la transexualité, que j'ai lu sur le sujet pour mieux comprendre, entrer en relation intime est une étape où je ne suis pas. Donc, j'en viens à ma question auquel Google n'a pas su répondre: Comment puis-je répondre à cette personne que je ne suis pas intéressé à aller plus loin sans être maladroit, blessant et évidemment sans la ghoster? Merci d'avance de votre réponse!


Comment faire pour faire grossir mes seins et féminiser mon ...

Bsr voilà mon problème je sui un homme mais déjà enfant j'étais plus attiré par le m'aime sex que le sex apposé mes j'ai toujours refouler et bien sûr me suis marié et des années après la même attirance me revient et je vois que mes sein on poussé in peu et sa me convient bien sûr mais j'aimerais les faire plus grossir je dois prendre quel traitement quinte à me féminisé est on aubliger de voir d'abord un psi ou autre pour suivre un traitement merci de me répondre


J’ai une obsession avec mon passing en y apportant trop ...

Bonjour, depuis plusieurs semaines j’ai une obsession avec mon passing en y apportant trop d’importance, et ça commence à me détruire et je vois que physiquement c’est encore plus dur, je me compare aux autres mecs trans et ne me trouve pas légitime du tout, j’ai besoin d’être rassurer en permanence pour savoir si je le suis et je demande à mes amis, je me dis que pour "passer" je vais devoir m’habiller comme je n’aime pas où alors faire des opérations, comment se sentir légitime dans notre société, avec ces codes de genre, je suis très sensible et ça me rend malade et me donne parfois envie de plus exister.. comment puis-je faire pour aller mieux? merci beaucoup aaron





Je suis trigenre et je me pose des questions sur ...

Salut Depuis la maternelle, j'ai eu des problème à faire la différence entre il elle . j'ai même eu un problème avec les robes tout le cliché féminin...etc J'ai 17 ans et je suis assigné femme à la naissance cela me pose pas vraiment de problème de vivre avec ce corps mais il y a des périodes où c'est dur. Alors voilà,je me considère Fessant partie de la non-binarité dans la case du trigenrisme car je suis Trigenre en bref... Je me pose des questions sur mon expression du genre car comme j'exprime 3 genres fluide (homme ou femme, androgyne , neutre) à des moments différents. Est ce que mon expression du genre je peux exprimé le style androgyne ou non-genré car ma morphologie physique est celle d'une personne androgyne(ambiguïté du sexe)? Il y a des moments où je suis dans ma période homme où là mon expression du genre est plus masculin? Je suis tellement confus en ce moment. Pourriez vous me conseiller sur ce genre de choses en détail. Merci



Je ne sais pas si je suis une fille ou ...

Bonjour :) Je ne sais pas si je suis une fille ou un garçon Je suis né fille. Depuis très jeune je refusais que l'on m'appelle "princesse" comme les autres filles, je détestais les robes et les jupes et j'avais un style tellement masculin que les inconnus pensaient que j'étais un garçon. Seulement, depuis quelques temps je suis en réel questionnement sur mon genre. J'ai toujours eu des tendances masculines (habits, jeux, etc..) mais jamais rien de plus (bien que parfois j'essayais de faire pipi debout) En ce moment, quand je vois des garçons je les envies, je veux vraiment leur corps.. Je déteste mon corps de fille, j'en veux un de garçon.. Toute à l'heure, j'ai fait une crise d'angoisse à cause du fait que mon corps n'était pas suffisamment masculin, et je me disais que je n'aurais jamais de sexe masculin, que j'aurais toujours des seins, jamais la voix grave, je ne me raserais jamais la barbe..) Je me suis calmée et je me suis demandé "est ce que je suis une fille ?" Et la réponse était non. Pourtant, en ce moment même où j'écris ça, je n'arrive plus à rien savoir : je me sens normal, si on me genre au féminin j'ai l'impression que ça ne me pose pas de réel problème (bien que ma mère m'a appelé par mon prénom en disant "elle" et je me suis fait une légère réflexion en me disant "non, il" mais ça n'étais ni blessant ni vraiment dérangeant) Pourtant il n'y a que quelques heures j'étais sûr d'être un garçon, et il y a quelques minutes aussi (j'ai lu un post ou vous parliez de baguette magique, ma réponse était oui, je souhaitais devenir cet homme. Je m'imagine être genré au masculin, ne plus être fille mais fils, ne plus être sœur mais frère, ne plus aller aux toilettes des filles... Et ça me rends heureux. Mais j'ai l'étrange impression que la réponse ne me convient pas) Je suis contradictoire avec moi même et n'arrive pas à comprendre mon genre. Pourriez vous m'éclairer ? Merci d'avance :D Glainn