Marion Brodeur-Laperrière


About Marion Brodeur-Laperrière

Diplômée du baccalauréat en sexologie de l'UQÀM, Marion s'intéresse particulièrement aux enjeux LGBTQ+ et souhaite apporter son aide à cette communauté qu'est la sienne. Musicienne chevronnée et poète à ses heures, elle est un peu trop accro à Harry Potter.



Je suis une fille et je suis amoureuse de ma ...

Je suis une fille et je suis amoureuse de ma meilleure amie. (Ce message risque d’être assez long, je m’en excuse d’avance) Tout à commencé un mois après qu’on se soit rencontrées, j’ai eu l’impression de lui plaire. Enfin, je n’ai pas compris tout de suite mais j’ai remarqué des choses « bizarres ». On était au restaurant avec deux autres amies et elle me fixait « intensément » avec un léger sourire, je lui ai demandé ce qui se passait et elle m’a dit « non, non, rien ». Peu de temps après j’ai été manger chez elle, avant de sortir nous étions dans sa chambre pour se maquiller. Je me mettais du mascara devant son miroir et elle s’est approchée de moi, m’a caressé les cheveux et m’a fixée pendant « trop » longtemps. J’étais mal à l’aise. Elle avait dit avant ses événement qu’elle aimait aussi les filles, chose à laquelle je n’avais pas réagi car ce n’est pas un problème pour moi mais ma colocataire qui est aussi notre amie est très croyante et très fermée d’esprit à ce niveau là. Plus tard nous étions toutes les deux chez moi et je devais la laisser une demi heure pour aller chercher quelque chose. Elle m’avait demandé si elle pouvait se doucher et j’avais dit oui. Je devais partir dans 30 minutes peut être et elle est arrivée avec seulement sa serviette de toilette dans le salon et m’a dit « tu sais que je n’aime pas me doucher seule? » j’ai ri nerveusement (j’étais mal à l’aise) et lui ai dit « tu es sure que ça va? ». Elle m’a ensuite dit les yeux vers le sol qu’elle faisait référence au fait que j’allais la laisser seule dans l’appartement. Elle a ensuite (15 jours plus tard) dit qu’elle avait bien réfléchi et dit qu’elle ne voulait plus un copain mais une copine (chose qu’elle m’a par la suite répétée maintes et maintes fois). Bon je vais aller droit au but sinon ça va ça très long. Elle m’a également dit qu’elle avait rêvé qu’on était en ensemble, m’a demandé ce que je pensais des lesbiennes, m’a envoyé un message me disant qu’elle m’aimait énormément, qu’elle n’avait jamais aimé une amie autant et qu’elle ne savait même pas comment exprimer ce qu’elle ressentait pour moi parce que ça ne lui était jamais arrivé. Elle m’a dit qu’en fait elle m’aimait comme si j’étais son copain mais son attirance physique parce que je cite « je suis hetero, ok? ». Qu’elle aimait énormément passer du temps avec moi etc. On se voyait d’ailleurs tous les jours pour ainsi dire et lorsqu’on ne se voyait pas un jour ou deux elle me disait que je lui avait trop manqué. Elle est aussi très tactile (ça fait partie de sa personnalité mais j’ai remarqué qu’avec ma coloc, qui est sa deuxième amie la plus proche près moi, elle ne l’est pas et est au contraire presque retissante au contact physique que ma coloc semble chercher auprès d’elle). Par exemple lorsqu’on marche dans la rue elle est toujours accrochée à mon bras. Une fois elle me tenait même par la taille. Elle m’a malgré tout ça presque toujours parlé de garçons et semblait désespérée, elle voulait un copain à tous prix. Je suis du coup tombée amoureuse d’elle et ai fini par lui dire durant le confinement parce que je souffrais trop et me suis dit qu’elle attendait peut être aussi que moi je fasse un pas (ce que je n’avais jamais fait). Ça ne s’est pas bien passé. Elle m’a demandé si j’étais lesbienne (je lui ai dit que non vu que j’avais déjà été amoureuse des garçons). Elle m’a dit qu’elle elle ne l’était pas et qu’elle avait était attirée par des filles sexuellement mais que c’était tout. Elle m’a dit que je ne pouvais pas être amoureuse d’elle et que j’étais confuse. Elle m’a demandé si je l’avais dit à quelqu’un. Le lendemain j’étais tellement mal que je lui ai dit que j’étais confuse ce à quoi elle a répondu que si je ressentais des choses trop fortes pour elle il valait mieux qu’elle s’éloigne. On s’est pas parlé pendant un moment et je suis revenue vers elle. On a recommencé à parlé plus ou moins selon les moments. Elle a recommencé à m’envoyer beaucoup de photos/ vidéos d’elle etc mais m’a dit des choses blessantes notamment dans un groupe whatsapp que nous toutes les 3 avec ma coloc. Nous parlions d’une nuit ou j’aurai besoin qu’on m’héberge ce à quoi la coloc a répondu que je pouvais dormir chez l’une ou l’autre sans soucis. Elle a dit que je ne dormirai pas chez elle, que je comprendrais ses raisons. Bref je suis totalement perdue. Me suis-je fait des films? Est-elle dans le déni? Emma


J’ai toujours eu peur des mots lesbienne et homosexuel(le) alors ...

Bonjour, Je suis perdue quant à mon orientation sexuelle. J’ai été amoureuse de garçons à plusieurs reprises, vraiment amoureuse. J’ai ensuite eu une amie lorsque j’avais 12 ans avec laquelle je m’étais beaucoup rapprochée « « émotionnellement » et m’étais dit que c’était bizarre sans qu’elle m’attire physiquement pour autant. Je me suis par la suite posé la question lorsque j’avais 13/14 ans de savoir si j’étais attirée par les filles. Je ne saurais dire d’où venait ce questionnement (sachant que je n’avais jamais été attirée par une fille de mon entourage) toujours est-il qu’il m’a effrayée. J’y ai réfléchi « 5 minutes » et en suis arrivée à la conclusion qu’ayant déjà été amoureuse de garçons je ne pouvais pas être lesbienne et que je n’aimais donc pas les filles. Ouf, me voilà rassurée. Après cet « épisode » je ne me suis plus posée ce genre de questions mais ai toutefois éprouvé des formes d’admiration difficile à décrire et parfois très forte envers certaines femmes (que je ne connaissais pas directement). Ce n’est qu’en deuxième année de fac que la question s’est reposée. J’ai rencontré une fille à la fac à qui j’ai eu l’impression de plaire. Cela m’a fait me poser des questions que je ne m’étais en fait jamais posées: est-ce que je pourrais être avec une fille? Des fois je pensais que non et l’envisageait avec du dégoût et des fois je pensais que oui. Je précise que j’ai toujours été très ouverte d’esprit à ce sujet et ai toujours soutenu la communauté LGBTQ+. L’été qui a suivi, une amie à moi m’a confié être bisexuelle et avoir une copine. J’étais surprise et un peu « excitée » (pas au sens sexuel du terme). La nuit qui a suivi j’ai rêvé d’elle, on s’embrassait et peut être plus (mon cerveau a totalement effacé la suite du rêve qui je crois était quand même plutôt érotique). A la rentrée suivante j’ai rencontré une fille qui est vite devenue l’une de mes meilleures amies. J’ai rapidement eu l’impression de lui plaire à elle aussi et de manière bien plus prononcée que la fille de l’année d’avant. Quand j’ai compris, j’ai eu peur. Puis je me suis dit que ce n’était rien, que ça resterait mon amie, que je n’aimerais pas qu’on me « rejette » pour ça. Et puis j’ai commencé à moi développer des sentiments pour elle et ai remarqué que je ressentais la même chose que quand j’avais été amoureuse de garçons. J’ai eu encore plus peur et n’ai cessé de me dire que j’étais folle, tout en essayant de me convaincre que je ne ressentais rien pour elle. Ça ne pouvait pas m’arriver à moi. J’essayais de nous imaginer en train de nous embrasser et éprouvait une sensation de dégoût. J’étais en alors « rassurée ». Depuis lors je souffre de troubles du sommeil, j’ai de gros problèmes de concentration, j’ai perdu beaucoup de poids (10 kilos, je ne sais pas si c’est lié) et ai des nausées/ vomissements totalement injustifiés. Cette « histoire » est clairement compliquée en soi car elle m’a dit beaucoup de choses qui laissent clairement sous entendre qu’elle est attirée par les filles et en l’occurrence par moi mais ne s’est jamais vraiment dévoilée, ce que moi j’ai fini par faire. Ça c’est malheureusement très mal passé, et son attitude m’a clairement déroutée. Je pense qu’elle est dans le déni. Quoi qu’il en soit, depuis le début de cette « histoire » je doutais donc à tous les niveaux (orientation sexuelle, études, avenir etc) et les récents événements ont exacerbés mes émotions. Je ne sais plus qui je suis. Je me sens vide ou encore comme si mon être était totalement désordonné. Je ne sais plus ce que je veux. Je ne peux penser à autre chose qu’à tout ça. J’ai parfois peur de moi même. J’ai mis des mois à oser tenter de m’admettre que j’étais bisexuelle. J’ai toujours eu peur des mots lesbienne, homosexuel/le etc alors que j’ai toujours soutenu la cause ce qui est totalement paradoxal. Une des choses m’ayant peut être fait avancer c’est de voir une série totalement par hasard qui montrait une relation lesbienne très simple, très belle, très sincère et qui m’a beaucoup plue et a aucun moment provoqué du dégoût ou je ne sais quoi. Je m’identifiais aux personnages. Je reste malgré tout dans un état presque dépressif et ne sais que faire pour aller mieux.



J’ai réalisé que j’étais bisexuelle et j’ai quelques questions…

Allô! Depuis presque un mois j'ai réaliser que j'étais bisexuelle et j'ai quelques questions. 1: Je veux vraiment le dire à mes amis et à ma famille mais puisque je ne suis jamais sortie avec une fille j'ai peur qu'ils ne me croient pas ou qu'ils pensent que c'est une phase. Qu'es-ce que je devrais faire? 2: Combien de temps devrais-je attendre avant de leurs dire? Y'a t'il une période de temps minimum à attendre avant de faire son coming out? 3: Qu'es-ce qui peut avoir causé cette orientation puisque avant je n'étais pas du tout attiré au femme? 4: Il y a quelques semaines ma mère m'a dit que les couples homosexuels ne lui dérangeais pas mais qu'elles n'aimais pas du tout quand ils s'embrassent. Es-ce qu'il y aurais des choses que je pourrais faire pour essayer de l’habituer à cette idée? 5: Est-ce que c'est normal que je sois aussi stressé que mes parents voient se message? Si vous mettez ceci sur votre site, svp ne pas mettre mon nom. Merci beaucoup!


Suis-je lesbienne? Est-ce que je refoule mon attirance pour les ...

J’ai peur de m’être trompée d’orientation sexuelle Bonjour, je m’adresse à vous car depuis quelques semaines j’ai développé une sorte d’angoisse à l’idée de m’être trompée d’orientation sexuelle. Il y’a 2 ans et demi je suis tomber amoureuse d’une fille et ça a tout chamboulée car avant ça je ne m’étais jamais posé de question sur mon orientation sexuelle. Malheureusement ça n’a jamais aboutie avec elle mais après ça je regardais de plus en plus les femmes et y’a d’autres filles qui m’ont plu, il y’a une fille d’ailleurs actuellement que j’aime beaucoup. Donc pour moi dans ma tête c’était clair je suis lesbienne car vraiment je ne regarde même pas les garçons et je n’ai jamais aimé un garçon autrement qu’amicalement. Mais ces derniers temps je fais beaucoup de rêve ou je sors avec des garçons et ça me perturbe énormément! Donc je me met a douter et à « tester » mon orientation, par exemple quand je regarde un film ou dans la rue je vais regarder les garçons et les filles et me demander qui me plaît le plus et cela ne fais que m’angoisser. Je peux trouver des hommes beaux mais je n’ai pas envie de relationner avec eux mais ces pensées m’obsèdent et ça deviens invivable parce que je pense qu’à ça. Donc je me demande si je ne suis pas en train de refouler mon attirance envers les garçons et que je n’aime pas vraiment les filles ou alors je juste en train de faire un TOC hetero je sais pas mais ça m’angoisse de plus en plus. Madi


Je suis très attiré par mon crush, mais j’ai tellement ...

Hey désolé vraiment je sais que j’écris vraiment beaucoup mais je suis perdue je sais pas avec mon crush un jour tout est rose et le jour d’après tout est noir je suis perdu cette fois il a un nouveau comportement Il a fait la paix avec sa meuf qui est ma meilleure amie mais il continue de rester chez moi avec moi et mes colocs de plus pas plus tard qu’hier soir on a eu une conversation un peu étrange. Au début on parlait de mon ex(fille) puis il m’a posé une question, il m’a dit qu’elles sont tes préférences? Bien sûr j’ai fait le gars qui comprenaient pas et quand on s’est retrouvé seul il m’a fait tu comprends très bien et je lui ai répondu qu’honnêtement je n’avais aucune préférence mais je veux juste qu’on m’aime! En échange je lui ai demander à quoi ça allait lui servir et il m’a dit à rien mais qu’il voulait juste savoir puis il me fait de toute façon j’ai une copine et je l’aime, énerver je rentre dans son jeux et je lui fait et alors?! Je sais que t’es en couple et que tu l’aimes donc pourquoi me le dire, il m’a répondu que c’était parce que Mr était sûr que j’allais recommencer à mettre des statues tristes et d’amour sur Snapchat! Je lui demande si il se sent visé par ces dits status il me fait non je suis déjà en couple après je me tais et j’arrête de parler et il en fait de même. 1h plus tard quand je décide d’aller me coucher il vient s’allonger à côté de moi et il me dit pourquoi tu boudes je rétorque que je boude pas et que je suis très calme puis il décide d’appeler mon cousin en lui disant que j’avais un problème et que je boudais puis tellement irrité et énerver pour de vrai cette fois je m’endors avec lui a mes côtés mais en gardant une certaines distances entre lui et moi. J’ai vraiment besoin de conseils s’il vous plaît je suis fatiguer de ce jeux de regards, taquineries ou je sais plus quelle autre bordel avec ce type je le veux tellement mais j’ai tellement peur aussi d’aller lui parler je sais plus quoi faire Éden



Je pense être touchée par le toc homo. Je n’arrête ...

Bonjour, je me présente sous le nom de « Aglagla » pour vous faire par de mon problème. Depuis 1 mois et demi environ je pense être touché du toc homo qui m’a fais tomber en déprime : J’ai peur d’être lesbienne , j’ai déjà eu cette peur auparavant enfaite elle revient quand je n’ai pas de relations avec des hommes . Pendant les vacances par exemple ou pendant le confinement ou cette phobie s’est empiré.. En effet au début du confinement j’étais tres heureuse et je me posais meme pas la question de savoir si j’étais bi ou autres car j’étais folle amoureuse d’un garçon ( d’ailleurs j’ai toujours aimer que des hommes et j’ai jamais été attiré pas des femmes ) Mais avec le Confinement je me suis lassé et donc le toc est revenu comme a chaque fois , je suis tout le temps angoissée à l’idée d’être bi ou guine je me vois pas du tout dans le futur avec une femme . J’ai l’impression de plus profiter de la vie comme avant . J’ai ces pensées intrusives 24/24h qui tournent dans ma tête a force j’ai l’impression d’être « lesbienne » puis il y a des moments ou je me rends compte que je suis hetero et la je revis mais cela dure un court moment et après je replonge dans mes angoisses .. Je tiens a faire part aussi que j’ai déjà regardé du porno lesbien qui ma exciter mais je sais que c’est juste une sorte de fantasme et que j’ai pas forcément envie de tester mais depuis ce toc , le fait que cela m’ai excité je suis encore plus perdue alors que avant j’arrivais tres bien a faire la différence entre ce “fantasme” et la réalité. Quand j’ai des relations avec les hommes ( sans parler de relations sexuelles) Le toc part complètement et je me rends bien compte que ces pensées étaient stupides mais bon . Maintenant je suis stressée a l’idée de croiser des femmes par peur de tomber amoureuse ou d’être attiré . Cette situation est insupportable. Jai besoins d’aide merci beaucoup ..


J’ai vraiment de la difficulté à vivre avec mon asexualité. ...

Salut Ca fait 1 an ou deux que j'ai réussi à mettre les mots sur ma situation. Je suis homoromantique et asexuelle. J'ai vraiment de la difficulté a vivre avec mon asexualité. J'ai l'impression de pas fitter dans cette société ultra sexualisée. J'ai aussi peur de ne jamais avoir de relation stable avec quelqu'un dû a mon manque de désir sexuel et ce même pour des filles que j'aime de tout mon coeur. Ça me fait mal et je me demande qu'elles sont mes ressources face à ce mal être. Le sexologue est-il le spécialiste le plus adéquat pour ma situation? Merci, Dominique


Je suis fiancée avec un homme, mais je meurs d’envie ...

Hello Donc j’ai une question par rapport à mon orientation sexuelle. Je suis en couple avec un superbe homme, on est fiancées depuis un an ... je l’aime et je ne voit pas une possibilité d’être avec quelqu’un d’autre. Cependant, j’ai une attirance purement sexuelle vers les filles également.. Je ne l’avais pas avant l’avoir connu .. et je ne comprends pas exactement ce qu’il s’est passé dans mon esprit à un moment. Je ne l’ai jamais fait avec une fille mais j’en meurs d’envie. Toutefois, je vais pas expérimenter ça pour voir si mon instinct par rapport à mon orientation sexuelle est juste .. car, je ne peux pas tromper sans me sentir coupable à en mourir. Bref .. je ne sais pas exactement si je pourrai en finir avec ce fantasme .. ou désir.. ou bien ce que c’est. Comment faire ?! 😅😅



Je flash sur un mec avec qui j’habite. Que faire?

Salut j’ai 21 ans et je m’appelle Éden je suis bi et j’avoue je flash grave sur un mec qui est supposé être mon oncle(façon de parler). Il a 25 ans et notre relation et plutôt ambiguë, il sort déjà avec une fille qui est une très bonne amie à moi mais le truc c’est que je sais pas peu importe ce que je fais je sens toujours son regard sur moi, alors qu’il n’accorde que peu(bon il rigole et joue avec tout le monde) d’importance aux autres, il est tout le temps là à m’appeler par mon surnom et à me demander « Ca raconte quoi » je pense qu’il doit faire ça au moins 20 fois par jour surtout que ces derniers temps on s’est beaucoup rapproché, il m’emprunte mes affaires, il me donne les siens sans raison(je sais c’est pas grand chose mais bon je suis le seul d’la maison avec qui il fait ça sachant qu’il y’a 4 autres garçons à part nous deux à la maison). Hier soir alors que j’étais entrain de discuter avec les autres je l’ai surpris entrain de me regarder et il m’a fait un clin d’œil, j’ai rougit je lui ai souris et je me suis retourné, après je sais pas des fois aussi il se montre froid avec moi et des fois il est très attentionné. Un matin alors que je sortais d’la salle de bain tout le monde dormait y’avait que moi et lui de réveiller avec un autre gars je l’ai clairement vu entrain de me mater avec mon jean super serré(je suis un peu efféminé au passage et grave gentil avec des formes sans me vanter) et je lui ai dit qu’il ferait mieux de se couper les cheveux parce qu’ils avaient pousser et que ça faisait moche et il me fait « tu trouves non mais après de toute façon y’a personne pour me regarder même si je me fais beau » WTF alors qu’il a une meuf j’étais choqué.... J’avoue qu’il ne me laisse pas indifférent mais après je sais pas j’ai vraiment besoin de conseils. Je fais tout le temps des allusions perverses homo et j’le vois il me regarde profondément, et il m’appelle tout le temps par le prénom de mon ex( c’était une meuf) il me taquine bcp aussi(il fait ça avec tout le monde mais bon) et il aime beaucoup ma cuisine et quand je lui demande si je suis bien habillé il me regarde et ne me répond pas! JE SAIS PAS QUOI FAIRE😩