Category: En questionnement / Identité de genre


Comment savoir quand on a trouvé notre “bonne” identité de ...

Bonjour, je me représente au cas où. Ace Guy, un jeune lyonnais de 23 ans et j'ai adoré votre réponse! Elle m'a fait beaucoup réflechir et me poser de nouvelles questions, surtout sur l'expression et l'identité du genre. Pour le premier; je réflechis à comment l'exprimer ou même la découvrir avec des rencontres, j'ai réflechis à plusieurs pistes de sorties pendant les vacances (Recherches d'endroits LGBT+ friendly ou magasins unisexes) mais mes recherches n'ont pas été fructueuses... Comment avez-vous trouvé un endroit qui vous permets de vous exprimer librement et d'explorer votre identité? Où est-ce un concept bien trop idéaliste et être bien entouré est la seule solution viable? Pour le second, j'espère ne pas poser une question trop intime mais comment savoir quand on a trouvé notre "bonne" identité de genre? C'est une question qui me fait beaucoup réflechir car je reste dans la reflexion si je veut juste explorer, juste m'offrir un air plus feminin ou si je serait vraiment autre chose comme agenre ou genderfluid. J'espère que ça fait pas trop doublon mais pour résumer, qu'est-ce qu'il vous fait dire "Oui, je m'identifie comme ça!" plutôt qu'un autre? Car je trouve que c'est une question bien plus complexe qu'au premier abord. j'espère que ses questions seront aussi interessantes que mes premieres! Et encore une fois, bonne continuation à toute l'équipe!!


Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ...

Désorienté sur mon genre... Bonjour, Aujourd’hui, à un âge avancé (35ans), je ne sais pas à qui m’adresser alors je me permets de vous écrire. Récemment j’ai lu un article sur Elliot Page, sur sa transition, et j’ai eu l’impression qu’une bombe à retardement venait de m’exploser au visage. Certaines choses de mon passé sont revenues d’un coup, même si je n’avais pas tout oublié. Toute ces tentatives pour essayer d’être un peu plus féminine, sans y parvenir...Comme me faire percer les oreilles, en classe de 3ième, pour paraitre plus “fille”, afin que les moqueries cessent. Toutes ces années, où petite je m’habillais au rayon garçon, car je ne supportais pas les vêtements de filles...tous cela, arrêté au collège, à cause des moqueries et du harcèlement. Aujourd’hui, je suis perdu, perdu dans mon identité, dans mon genre, pas complètement femme, mais pas homme non plus. Il y a une quinzaine de jours, je suis allée en boutique, acheter un jean homme. Je voulais me souvenir du pourquoi, j’aimais cela petite. Depuis, je ne supporte plus de mettre mes pantalons femme. Mon corps me déplait encore plus qu’avant, mon bassin trop large...j’aurai tellement aimé avoir la morpho d’un homme. Cela m’a rappelé certains comportements de mon enfance. Bref, aujourd’hui, plein de questions se bousculent dans ma tête. Suis-je non-binaire, ou une lesbienne butch, ou bien transgenre non-binaire ou bi-genre ? Je ne souhaite pas prendre de testostérone afin de modifier mon corps pour diverses raisons. En revanche, ma poitrine ne me convient pas. Je souhaiterai la modifier, avoir un torse à mi-chemin entre celui d’une femme et celui d’un homme, donc pas tout à fait une mammectomie. Je ne sais même pas si cela est possible ! Socialement seule, sans amis avec lesquels discuter de ce sujet, pas de petite amie, (je n’ai jamais eu la chance d’être aimé en retour, donc jamais eu de relations) Ma famille oublions , mon homosexualité n’a jamais été accepté, et à leurs yeux ça n’existe pas. Il n’y a pas d’association par chez moi (je vis en ruralité). Milieu professionnel, j’évolue dans un milieu masculin, je travaille dans le bâtiment, sur des chantiers, et j’entends des choses plutôt désagréables sur les homos et trans. Pour résumer, je suis très seule avec mes interrogations, ma solitude et ma psy. Je ne sais pas qui je suis, ce que je suis, comment faire si je veux modifier ma poitrine...comment être accompagner dans ces interrogations ? Ne souhaitant pas une modification masculine complète. Suivant, ce que je ferais, quoiqu'il arrive, ce sera fais sans soutien familiale, ni amicale. Je ne sais pas si je suis claire, car cela ne l’est pas complètement dans ma tête. Amicalement, Lou


Je ne me comprends plus au niveau de mon genre ...

Je ne sais pas qui je suis, je ne me comprends plus... au niveau de mon genre, ma sexualité Je ne sais pas trop quoi dire, ou comment expliquer ce que je ressens, je suis totalement perdu...je me sens homme et femme mais à la fois rien du tout et au niveau sexualité, je ne ressens rien mais en même temps je ressens l'envie...je ne sais pas si cela est compréhensible et cela affecte mes relations en général. Je ne sais pas quoi faire ou si je dois en parler à mon entourage et à vrai dire c'est la première fois que je m'exprime vraiment sur le sujet.




J’ai parfois des pensées sexuelles pour les femmes et j’ai ...

Bonjour cela fait 8 ans que je suis avec mon conjoint et j'en suis ravie je l'aime et parfois j'ai des pensées sexuel pour les femmes j'ai même envie d'essayer j'avais pensées à me faire implanté un penis que suis je ? S'ils vous plaît aidez moi à me retrouver merci


Je ne veux pas réellement être qu’un home ou une ...

Bonjours :) Je suis en plein questionnement sur mon genre. On m'a toujours considéré et vu comme une fille depuis ma naissance. Or je me sens pas seulement féminine si on peut le dire comme ça. J'ai l'impression de me sentir homme aussi. Je ne veux pas réellement être qu'un homme ou une femme. J'ai la sensation de vouloir être les deux. Je ne dis pas que je n'aime pas mon corps actuel. J'aime mon corps actuel. J'aime avoir le corps d'une femme. Or j'aimerais aussi avoir le physique d'un homme à la fois. C'est bizarre, car j'ai comme l'impression de me contredire aussi. Je n'ai pas la sensation d'être normal. J'ai l'impression de ne pas savoir ce que je suis ou ce que je voudrais être si on peut dire sa comme ça. Je ne sais pas si je suis un entre deux ou une personne qui parfois veut être l'un ou l'autre à certain moment. Je me sens perdu et mal à cause que je ne sais pas ce que je suis. Surtout que j'ai compris y a 2 ans seulement que mon orientation sexuelle et romantique était pansexuel/panromantique. En bonus j'ai un copain (chum) et je ne sais pas comment lui dire. J'ai peur qu'il n'arrive pas à le comprendre et qu'il est peur de tout ça. Qu'il n'aime pas on va dire que je ne sois pas totalement une femme. Surtout que au niveau sexuelle, j'ai des envies qui varie entre on va dire des envies de femmes et des envies d'hommes si je peux le décrire sans être trop explicite. Je vous remercie de votre patience pour avoir lu tout ça et de votre futur réponse à ma question. Pardonner moi d'avance pour mes erreurs dans mon petit texte. Ikusa



Je ressens depuis toujours un besoin d’avoir un corps plus ...

Bonjour, je suis né homme hétéro et me suis toujours comporté extérieurement comme un mâle. Cependant, je ressens depuis toujours un besoin d'avoir un corps plus féminin. J'ai en effet ce ressenti depuis mon adolescence qui s'est exprimé jusqu'à maintenant par l'épilation de mon corps. Mais depuis un certain temps, l'envie d'un corps plus féminin a fortement augmenté au point de me poser énormément de questions sur mon identité et de vouloir avoir un traitement hormonal. Mais le problème est que je veux rester malgré tout un homme et ne pas devenir une femme à part entière a 100%. Je ressens pas vraiment de dysphonie par rapport à mon corps mais plutôt le contraire et je voudrais trouver un juste milieu équilibré. Je n'ai pas de réponse à mes questionnements identitaires.


J’ai peur qu’on me rejette s’il s’avère que je sois ...

Bonjour, j'ai 15 ans et ça fait plusieurs moi que je me pose des questions sur mon genre. Je ne sais plus vraiment quand ça à commencer à vrai dire, mais plus le temps passe moins je me sens à l'aise avec le genre que l'on m'a attitré à ma naissance qui est féminin. De même que pour mon prénom, je préférerai avoir un prénom mixte, je me sentirai plus à l'aise je pense. Le problème c'est que je ne sais toujours pas quel genre je suis, je sais juste que je ne suis pas une femme. Mais parfois je me demande si je me sens comme ça juste parce que j'ai besoin d'avoir de l'attention ou de me démarquer des autres. Il y a aussi le fait que j'aime bien ce qui est féminin aussi, peut être que je suis vraiment une femme ou demi-girl... Ma mère n'arrête pas de me répété qu'il faut que je sois féminine, au point où à part pour dormir je n'ai plus le droit de porté de sweat car pour elle c'est trop masculin. Mais j'aime en porté parce que ça fait un peu garçon justement. Il y a aussi le fait que s'il s'avère que je sois non binaire ou demi girl, j'ai peur qu'on me rejette. Je sais que les amis l'accepteront, contrairement à une bonne partie de ma famille, mon copain n'a pas de problème avec ça non plus mais j'ai peur qu'il me quitte parce qu'il ne voudrait pas sortir avec une personne agenre. Enfin bref, tous ça pour dire que je suis complètement perdu, que je ne me sens pas à l'aise avec le fait d'être une femme même si j'aime ma poitrine et que j'ai besoin qu'on m'éclair sur le sujet si possible. Merci d'avoir pris le temps de lire ce message. Chloé


Suis-je trans alors? Si je n’ai pas un malaise constant ...

Bonjour, Récemment, quelqu'un dans mon entourage a commencé une transition et ça a fait ressortir beaucoup de choses. J'ai été assigné femme à la naissance, mais depuis que je suis tout petit, je m'identifie beaucoup plus aux hommes. Je jouais toujours des rôles masculins et mes amis me donnaient un surnom masculin dans le quotidien. Et j'adorais qu'on m'appelle ainsi. Et j'aimais me deguiser en garçon. Ce que j'étais aux anges lorsqu'on pensait que j'en était vraiment un. Les gens à l'école m'appelaient le gars pour me niaiser, mais pour moi c'était un compliment. Malheureusement, en grandissant, ça passe moins bien ces choses là. C'est de plus en plus difficile de passer pour un garçon, ça se cache moins bien. Les regards changent et tu n'es plus l'un des gars. Tu deviens une fille malgré toi et les attentes changent. S'habiller "en gars" au travail est moins professionnel, alors tu deviens plus "femme". Les relations sexuelles commencent et tu veux plaire, alors tu reponds aux attentes même si ce n'est pas du tout naturel. Avec le temps, j'ai appris à être femme. C'est plus facile. Et ça ne me dérange pas toujours. Et je suis une belle femme. Ça a des avantages. J'ai fait des crises par contre et j'ai pleuré parce que j'étais une femme. Ça me semblaient injuste et horrible. Je ne voulais pas en être une, mais des fois ça ne me dérange pas. Et penser à faire une transition me fait peur! La personne dans mon entourage a tout changé du jour au lendemain et commence déjà la transition comme si c'était un besoin vital. Mais moi, ça me fait tellement peur et je sens la pression de suivre le même rythme. Et si je n'aimais pas ça changer de corps!? Si je regrettais? C'est effrayant. Là je suis confus! Suis-je trans alors? Si je n'ai pas un malaise constant avec mon genre, mais que la question me revient à l'occasion? Mon corps ne me dégoute pas. Il est beau. Alors que plein de trans sentent que certaines parties de leur corps ne devrait pas être là (Ne veulent pas voir leurs seins, par exemple). Ce n'est pas mon cas. J'ai l'impression d'être anormal et de faire perdre leur temps aux gens qui essaient de me soutenir dans mes questionnements.



J’ai du mal à accepter que je suis un garçon, ...

Bonjour Je m'appel Thomas, j'ai 15 ans, je vis sur Paris et depuis environ une semaine je me pose des questions. Disons que sans forcément me "sentir" fille, j'ai du mal à accepter d'être un garçon et je préférerai en être une. Est ce que ça implique de la transexualité, ou est ce qu'étant donné que je me demande ça que depuis une courte période, il est mieux d'attendre pour être sûr ? A l'heure actuelle, je suis plutôt d'avis que je serais plus heureux si j'étais une fille, j'ai même pensé à des possibilités telles que la prise d'hormone, etc, mais ça me fait peur... Est ce que je devrais en parler à mes parents ? J'y ai pensé, mais j'hésite, j'ai toujours été vachement timide (surtout pour annoncer ce genre de chose) même vis à vis des personnes qui me sont proches. Par ailleurs, je vois une psy pour des raisons totalement différentes (aucun rapport avec la sexualité) depuis un petit moment (je l'ai vu 4 ou 5 fois), devrais-je lui en parler ? Je me demande aussi si il y a un mal à préférer être une fille même si on ne se "sent" pas fille, si on n'a pas le sentiment de ne pas être né dans le bon corps mais juste par préférence, car on sent qu'on serait plus heureux ainsi. Ces derniers temps j'ai découvert pas mal de choses sur moi avec l'adolescence et c'est assez dur de devoir avaler tout ça et de remettre en question qui on est... Un peu d'aide ? Merci d'avance à ceux qui ont pris le temps de lire, et merci d'avantage encore à ceux qui prendront le temps d'écrire une réponse.