Éducation à la sexualité au primaire et au secondaire-Comment aborder l’identité de genre, l’expression de genre et l’orientation sexuelle? 4


Éducation à la sexualité au primaire et au secondaire -Comment aborder l’identité de genre, l’expression de genre et l’orientation sexuelle?

Conférence donnée par Julie Pelletier

English version

Julie Pelletier fait partie de l’équipe qui travaille sur la création du nouveau programme d’éducation sexuelle dans les écoles primaires et secondaires au Québec. Au Québec, l’éducation sexuelle a été offerte dans les écoles depuis plus de 40 ans. Toutefois, depuis la disparition des cours de formation personnelle et sociale (FPS), un vide se fait sentir en ce qui concerne l’éducation à la sexualité. Un projet-pilote à ce sujet est actuellement à l’essai dans 17 écoles du Québec.

Voici comment cela va fonctionner

Les écoles devront fournir 5 à 15 heures d’éducation sexuelle par année. Le programme sera offert de la maternelle jusqu’au secondaire 5. Cependant, à chaque niveau, les thèmes seront abordés d’une manière différente et en fonction de l’âge des étudiants et de leur niveau de développement. De plus, certains niveaux n’auront pas certains thèmes.

Il y aura 9 thèmes différents:

  1. La croissance sexuelle et l’image corporelle
  2. L’identité, les stéréotypes et les rôles de genre et les normes sociales
  3. La vie émotionnelle et romantique
  4. L’agression sexuelle
  5. La grossesse et la naissance
  6. La compréhension générale de la sexualité
  7. L’activité sexuelle
  8. La violence sexuelle
  9. Les ITSS et la grossesse

Voici, en bref, les objectifs de ce programme:

Primaire

  • Élargir leur conception des rôles sexuels pouvant être exercés par les garçons et les filles au-delà des stéréotypes et favoriser le respect des différences.
  • Promouvoir les rapports égalitaires en favorisant une prise de conscience sur l’impact des messages stéréotypés véhiculés dans l’environnement social à l’égard des garçons et des filles.
  • Contribuer à réduire les attitudes et les comportements sexistes et homophobes en développant l’empathie à l’égard des personnes qui en sont victimes.
  • Développer une meilleure connaissance des manifestations de l’éveil sexuel et être rassurés sur les variabilités dans l’expérience des sentiments qui y sont rattachés.

Secondaire

  • Faire une réflexion sur l’identité, sur l’aspect limitatif des conceptions traditionnelles de la masculinité et de la féminité sur leurs relations interpersonnelles et leurs comportements sexuels.
  • Aborder l’influence positive ou négative de certaines normes sociales du groupe de pairs à l’égard de l’expression de la sexualité.
  • Sensibiliser les élèves à l’intérêt de s’engager dans des relations amoureuses qui correspondant aux buts qu’ils poursuivent dans les autres sphères de leur vie afin d’obtenir une satisfaction personnelle globale.
  • Soutenir le développement de leur conscience de soi afin d’augmenter leur capacité a prendre des décisions basées sur leurs besoins.

Pour plus d’informations sur le nouveau programme d’éducation à la sexualité, visitez le site du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. Le projet-pilote s’y trouve. http://www.education.gouv.qc.ca/enseignants/dossiers/education-a-la-sexualite/

Vous pouvez visiter le site web de La Table nationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie des réseaux de l’éducation. Il vous donnera accès à des ressources francophones et anglophones: dossiers, guides, littérature jeunesse, matériel pédagogique, politiques, lois et plan d’action des recherches et ressources multimédia! 🙂

Pour en savoir plus sur l’ensemble des conférences au colloque, cliquez ici pour l’article principal!


Leave a comment

4 thoughts on “Éducation à la sexualité au primaire et au secondaire-Comment aborder l’identité de genre, l’expression de genre et l’orientation sexuelle?

  • Guillaume Cyr

    Il me semble primordial de mentionner que les apprentissages prescrits par ce programme pilote est gravement transphobe/cissexiste. Il associe des organes génitaux explicitement à un seul genre chacun. Nul part dans leur document apparaissent les personnes trans, intersexuées et asexuelles. C’est pratiquement pas mieux que le volet d’éducation à la sexualité du cours de FPS qui a été publié en 1986! Et pourtant, on en a fait du chemin depuis.

  • Alessia Post author

    Vous êtes absolument correct! Ce programme pilot manque beaucoup d’informations LGB, mais encore plus d’information trans. Ce que vous notez était aussi mentionné durant cette conférence. Ce qui était drôle, car c’était une conférence contre l’homophobie et la transphobie et clairement il manquait ces informations dans ce programme d’éducation. Toutefois, Mme Pelletier savait que ces informations manquaient et qu’apparemment, elle et l’équipe qui a construit ce programme vont le modifier pour l’inclure. Je ne sais pas quand il sera fait ou même s’il sera fait. Donc, le programme est un bon pas dans la bonne direction, car nous n’avons plus cette forme d’éducation dans nos écoles primaire et secondaire. Cependant, nous allons voir ce qu’ils vont faire pour inclure les informations LGBT.