Passer le flambeau à la deuxième génération


Vous voulez devenir une lueur d'espoir pour ceux et celles qui en ont le plus besoin?

Aujourd’hui, le 14 janvier 2012, une grande page s’est tournée au sein de notre organisme. Après dix longues années bien remplies par une implication sans relâche, le fondateur d’Alterhéros nous quitte. Après avoir mis sur pied et lancé ce premier portail dédié à la démystification de la diversité sexuelle, Marc-Olivier Ouellet tire sa révérence pour avoir ainsi la chance de s’investir dans d’autres projets.

Ce n’est pas tous les jours qu’un organisme perd son fondateur, encore moins quand ce dernier s’implique depuis une dizaine d’années au sein de l’organisme qu’il a fondé. Pour un organisme comme Alterhéros, c’est une grosse perte. Marc-Olivier va nous manquer.

Toutefois, c’est toujours bon pour un organisme de se renouveler. Non pas qu’Alterhéros ne se soit pas renouvelé durant son histoire! Nous venons d’ailleurs tout juste de refaire complètement notre plateforme internet… Mais il est désormais venu le temps pour AlterHéros de renouveler sa base bénévole et militantes.

Et c’est pourquoi j’ai accepté aujourd’hui de reprendre la présidence de l’organisme. Certains diront qu’avec ma nomination, c’est loin d’être du sang neuf qui se retrouve à la tête de l’organisme! Ils ont tout à fait raison… Je suis impliquée au sein d’AlterHéros depuis octobre 2004 et j’ai déjà occupé le siège de présidente de 2007 à 2010.

Toutefois, ceci sera mon dernier mandat. Je compte compte bien prendre ma retraite de cet organisme que je chéris tant, lors de l’Assemblée générale annuelle de mai 2013, alors que j’aurai donné moi aussi presque 10 ans de loyaux services au sein d’AlterHéros. Et je sais que d’autres piliers de l’organisme comme François Paquette et Véronique Daneau qui sont là depuis presque autant d’années que moi, ou encore Tiago Graça et Christian Tanguay qui ont rejoint l’équipe en cours de route, il y a plusieurs années déjà, en sont à leurs dernières miles également.

On a besoin de vous!

Donc, si j’ai accepté un second et dernier mandat, c’est d’abord et avant tout pour préparer la relève, afin que d’ici un an ou deux, l’on puisse passer le flambeau sans crainte à une nouvelle génération d’administrateurs bénévoles qui sauront poursuivre la mission de cet organisme si actif à faire évoluer les mentalités sur cette belle planète bleue.

J’ai donc besoin de vous. Le conseil d’administration a besoin de vous. L’organisme a besoin de vous. Et surtout, des milliers de jeunes lesbiennes, gais, bisexuels, transsexuels, transgenres et en questionnement ont besoin de vous. Ils ont besoin qu’un organisme comme AlterHéros puisse leur donner espoir de vivre dans un monde meilleur, beaucoup plus ouvert aux différences.

On entend de plus en plus de jeunes québécois, canadiens ou provenant de pays où l’égalité des droits pour les LGBT être atteinte dire: “bah! militer pour les droits des LGBT c’est dépassé, on a le mariage et l’on peut vivre comme bon nous semble!” À ceux-là, j’aimerais leur dire que nos acquis sont encore très fragiles et qu’ils peuvent être renversés du jour au lendemain, en un claquement de doigt, ou presque…

S’il n’y a plus de cause, comment se fait-il que des jeunes comme James Hubley, 15 ans, se suicident-ils encore aujourd’hui dans un pays comme le Canada, parce qu’harcelés par des gestes homophobes? Comment se fait-il que certaines personnes transsexuelles et transgenres ont encore de la difficulté à obtenir les soins de santé nécessaires et les changements légaux nécessaires pour leur transition? Comment se fait-il que des personnes bisexuelles se font encore aujourd’hui rejeter, tant par les hétérosexuels que par les gais et lesbiennes?

Je pourrais allonger cette liste indéfiniment, mais ces exemples sont suffisants pour faire comprendre aux plus sceptiques d’entre vous que nos causes sont loin d’être gagnées et qu’il reste encore énormément de chemin à faire pour atteindre une pleine égalité sociale. Et je ne parle même pas de tous ces pays (plus de 80 dans le monde) où les personnes LGBT n’ont aucun droit et sont passibles de peines d’emprisonnement, voire de la peine de mort.

Devenir une lueur d’espoir…!

Mais ce qui est merveilleux et c’est la raison pour laquelle je m’implique au sein de cet organisme depuis tant d’années, c’est qu’en m’impliquant au sein d’AlterHéros, j’ai la chance de faire la différence dans la vie de milliers de jeunes LGBT, car notre portail, par la magie de l’internet, est en mesure d’entrer dans chacun des foyers où il est possible de se connecter sur cette Terre. De nombreux témoignages provenant de l’étranger nous l’ont confirmé: AlterHéros, c’est souvent une lueur d’espoir dans les moments les plus sombres, une lueur qui permet que tout ne soit pas terminé et qui permet de reprendre goût à la vie.

Vous voulez faire partie de cette aventure? Vous voulez devenir une lueur d’espoir pour ceux et celles qui en ont le plus besoin? Vous êtes les bienvenus à venir nous donner un coup de main, que ce soit pour le travail en ligne ou l’activités sur le terrain, vous êtes en mesure de faire une différence, aussi minime soit-elle.

N’hésitez pas un instant et écrivez-moi! Ne soyez pas gênés, il y a toujours un moyen de trouver une place adéquate pour chacun et chacune d’entre vous, peut importe vos habiletés. Je vous donne mon adresse: julie-maude@alterheros.com Ou encore l’adresse de l’organisme: info@alterheros.com

Tous ensemble, nous pouvons changer le monde!

 


About Julie-Maude Beauchesne

Julie-Maude détient un diplôme d’études collégiales en communications, option journalisme, et termine actuellement ses études au baccalauréat en Études internationales à l’Université de Montréal. Après avoir travaillé six ans comme journaliste pour un quotidien des Cantons-de-l'Est, La Voix de l'Est, elle est aujourd’hui directrice des communications au Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA). Impliquée au sein d'AlterHéros depuis 2004, elle a occupé multiples fonctions telles que la présidence de 2007 à mai 2010 et au cours de l'année 2011-2012. Elle occupe actuellement la fonction de trésorière au sein de l'organisme. Par le passé, elle a été coprésidente de la Table de concertation des gais et des lesbiennes du Québec (devenue le CQ-LGBT). En 2010, au Gala Arc-en-Ciel, elle a remporté le prix Bénévole par excellence.

Leave a comment