Etats-Unis: les mariages homosexuels “autorisés” à l’armée


Les aumôniers militaires peuvent désormais célébrer des mariages homosexuels dans les États américains qui reconnaissent les unions entre deux personnes du même sexe, a annoncé vendredi le Pentagone, dix jours après l’abolition du tabou gay dans l’armée.

L’ État fédéral américain ne reconnaît pas le mariage entre personnes du même sexe, ce qui interdit aux conjoints de militaires homosexuels de bénéficier des mêmes droits et prestations que les conjoints hétérosexuels, comme de vivre sur une base militaire ou de bénéficier de la couverture maladie pour les familles de militaires.

Mais une directive du département de la Défense publiée vendredi prévoit «qu’un aumônier militaire peut participer ou officier à une cérémonie privée, sur ou en dehors d’une base militaire, tant que cette cérémonie n’est pas interdite par la loi locale ou de l’ État».

Le mariage homosexuel n’est reconnu que dans six (Connecticut, Iowa, Massachusetts, New Hampshire, Vermont, New York) des 50 États américains, ainsi que dans la capitale Washington.

Un aumônier militaire n’est cependant pas tenu d’officier pour un mariage homosexuel si cela contredit ses croyances personnelles. Une telle cérémonie célébrée par un officier militaire ne constitue en rien une reconnaissance de cette union par le département de la Défense, ajoute le Pentagone. (Le triste refrain… “Oui, mais….” )

La loi de 1993, dite «Don’t ask, don’t tell» (ne rien demander, ne rien dire) qui obligeait les militaires gays et lesbiennes à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi, a été abrogée fin décembre et la nouvelle est entrée en vigueur le 20 septembre.

Leave a comment