Un adolescent bisexuel se suicide fatigué des insultes 1


Le fils du conseiller municipal d’Ottawa Allan Hubley s’est donné la mort vendredi. Ce champion de patinage artistique qui rêvait de devenir chanteur était apparemment victime d’intimidation à cause de ses orientations sexuelles.

James Hubley avait 15 ans et souffrait de dépression. Il décrivait d’ailleurs son mal de vivre sur son blogue. Son père assure avoir tout fait pour l’aider à s’en sortir et à s’accepter tel qu’il était.

«Moi, je lui disais que ce qui était le plus important, c’était qu’il soit heureux et en bonne santé», a-t-il confié, lundi, lors d’une entrevue poignante.

Des amis et des proches le soutenaient également depuis plusieurs mois dans cette épreuve, mais en vain.

Au cours de l’été, James avait annoncé à sa famille qu’il était bisexuel, et à l’école, il avait essayé de monter un club pour promouvoir la différence.

M. Hubley a raconté que son fils se faisait moquer de lui et insulter quotidiennement depuis le début de l’année scolaire. « Ça commençait dès le matin quand il attendait l’autobus », a confié ce père en deuil, qui ne comprend pas «comment les jeunes peuvent être aussi méchants entre eux.»

Le jeune James Hubley

«Personne ne devrait avoir à vivre ça, a-t-il ajouté. Aucun enfant ne devrait avoir à subir de telles pressions. Tout le monde devrait pouvoir trouver sa voie.»

M. Hubley se souvient d’avoir déposé son fils à l’école vendredi matin. Il était calme. Il lui a proposé de venir le rechercher en fin de journée s’il le souhaitait. Mais, plus tard le même jour, le jeune homme a disparu. Il a finalement été retrouvé gisant au bord d’un chemin. «Il avait avalé des médicaments», a dit son père.

Le jeune homme n’a jamais supporté les insultes, et pour lui, ça ne pouvait plus durer. M. Hubley a dit que son fils souhaitait «que l’on pense à lui comme à une licorne, parce qu’une licorne, c’est beau à l’intérieur et différent à l’extérieur».


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.


Leave a comment

One thought on “Un adolescent bisexuel se suicide fatigué des insultes