Le CQGL déplore l’inaction des Conservateurs face à la venue de conférenciers tenant des propos haineux envers les personnes LGBT


MONTRÉAL

– Le vendredi 14 octobre 2011

Le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) déplore fortement le silence des Conservateurs face à sa demande visant à refuser l’accès au territoire canadien à Hazma Tzortzis, ainsi qu’à Abdur Raheem Green, invités dans le cadre de la conférence intitulée « Calling the World Back to ALLAH », organisée par l’IERA Canada (Islamic Education and Research Academy) qui doivent se tenir à Montréal et à Toronto la semaine prochaine.

Le 7 octobre dernier, le CQGL a demandé, tant au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration Jason Kenney, qu’à la direction de l’Université Concordia d’agir rapidement afin d’interdire que des personnes telles que Tzortzis et Green puissent venir propager un discours incitant à la haine et allant à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés. Une telle demande a également été déposée à l’Hôtel Sheraton de Toronto par des groupes ontariens.

Si le CQGL se réjouit de constater que l’Association des musulmans de l’Université Concordia et que la direction de l’Hôtel Sheraton de Toronto aient été réceptives aux motifs évoqués pour se dissocier de la tenue de telles conférence et de procéder à leur annulation, il se désole de constater que le ministre Kenney semble quant-à-lui faire la sourde oreille aux revendications d’un grand nombre d’organismes et de citoyens qui lui ont fait parvenir la lettre type rédigée par le CQGL lui étant destinée.

Il est malheureux de constater que le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration soit insensible aux deux lettres précédentes que nous lui avons fait parvenir, ainsi qu’au Premier ministre et à son gouvernement, dans lesquelles nous lui faisions part que Tzortzis avait déjà affirmé qu’en tant que musulman, il « rejetait la notion de liberté d’expression» et croyait qu’on «devrait criminaliser l’homosexualité au même titre que la pédophilie et le cannibalisme ». Et que Green ait déjà dit, dans une vidéo, que les chefs de famille «devraient avoir le droit de battre leur femme lorsque celle-ci transgresse un interdit islamique». »

Malgré ces deux annulations, l’IERA Canada souhaite toujours organiser des conférences à Montréal et à Toronto les 21 et 23 octobre prochain. Il est donc primordial que le ministre Kenney et le gouvernement Harper agissent afin d’interdire d’accès au Canada ces deux conférenciers

Rappelons que l’Allemagne a déjà professé un interdit de séjour à ces deux conférenciers et que l’actuel Président des États-Unis, Barack Obama, a déclaré qu’il n’y avait pas de place sur le territoire américain pour toute personne ayant commis ou fait la promotion des violations des droits humains, y compris contre les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles et transgenres, et qu’elles seraient serait privées de visa.

La question est désormais de comprendre pourquoi le ministre Kenney peut s’être permis, en 2009, d’interdire de séjour le député britannique George Galloway, qui s’apprêtait à donner une conférence sur la paix à Gaza et Kandahar, sous prétexte qu’il constitue une menace à la « sécurité nationale », alors qu’il laisse entrer en sol canadien des conférenciers dont les propos portent atteinte à la sécurité physique des femmes et des personnes LGBT?

 –     30    –

 Pour plus d’information ou entrevue :

Julie-Maude Beauchesne

Directrice des communications

www.cqgl.ca – 514-759-6844


Avatar photo

About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.