Réhabilitation à Cuba d’un écrivain homosexuel: Virgilio Pinera


Cuba va régler une de ses “plus grandes dettes” culturelles, en célébrant le centenaire de la naissance de Virgilio Pinera, un célèbre écrivain cubain mort en 1979, après avoir été marginalisé en raison de son homosexualité, a annoncé jeudi le journal officiel Granma.

“Une des plus grandes dettes de la culture cubaine sera réglée avec ces célébrations”, a dit l’organe du Parti communiste (PPC, parti unique), à propos du dramaturge, poète, romancier et critique, mort d’une crise cardiaque à 67 ans dans un complet isolement éditorial et public.

Virgilio Pinera

Certaines de ses oeuvres seront rééditées et certains de ses textes inédits, publiés. De nombreuses personnalités littéraires cubaines ont été marginalisées en raison de leur homosexualité dans les années 70, une époque où le gouvernement révolutionnaire de Fidel Castro envoyait les homosexuels dans des camps de rééducation.

Le climat a changé ces dernières années, notamment sous l’impulsion de Mariela Castro, directrice du Centre cubain d’éducation sexuelle (Cenesex) et fille du président Raul Castro. Elle mène depuis plusieurs années une croisade contre l’homophobie sur l’île communiste connue pour son machisme, plaidant pour la fin de la discrimination politique dont les homosexuels sont l’objet ou l’autorisation des unions entre personnes du même sexe.

Pinera, considéré comme le plus important dramaturge cubain, a écrit la pièce “Electra Garrigo”, mais aussi quatre romans, dix livres de contes et six recueils de poèmes. (JLS)