Ben Cohen passe des terrains de rugby à la lutte contre l’homophobie


La star sexy du rugby anglais siffle la fin de sa carrière. Mais pour ce joueur hétéro très gay-friendly, ce n’est que le début de sa lutte pour l’acceptation des gays dans le sport et sur tous les terrains.

On connaît bien Ben Cohen, le rugbyman. Le joueur anglais, vainqueur de la Coupe du monde pour son pays en 2003 (et qui a d’ailleurs joué en France, à Brive, durant deux saisons) est une star en son pays. Son physique de bear musclé au grand sourire lui a valu souvent l’attention des gays, qui ont probablement été nombreux parmi les acheteurs de ses calendriers sexy.

On connaît moins le militant contre l’homophobie. Pourtant, depuis quelques années, il s’est toujours exprimé en soutien à ses fans gays – «Etre autant admiré par les gays, ça me donne une responsabilité», a-t-il expliqué. Et il a même créé une fondation, «Stand Up Against Bullying», contre le harcèlement à l’école et sur les terrains de sport, en particulier envers les homos. Un engagement peut-être plus admirable encore quand on sait que Ben Cohen est sourd lui-même, et qu’il aurait pu se contenter d’agir, comme il l’a d’ailleurs fait, pour aider les sportifs malentendants…

Retraite militante
A l’heure où il annonce sa retraite sportive, Ben Cohen s’engage plus que jamais. «Je vais passer plus de temps avec ma femme et mes deux enfants, annonce-t-il, ainsi qu’à la promotion de ma fondation.» Une promotion internationale, puisque Ben est actuellement en tournée aux Etats-Unis, où il en profite pour multiplier les interviews pour les chaînes de télé.

«Etre autant admiré par les gays, ça me donne une responsabilité», a expliqué Ben Cohen.

Ainsi, dans le reportage, on le voit en train de jouer avec l’équipe de rugby gay d’Atlanta, en Géorgie, siège de la chaîne CNN qui n’a pas manqué de lui tendre le micro. «Certains de mes fans gays m’ont raconté qu’ils avaient été harcelés, que cela les a presque poussés au suicide», dit-il. On y apprend aussi le décès de son père, dans la discothèque dont il été propriétaire, alors qu’il tentait d’empêcher une agression raciste.

Et dans cette interview par le journaliste – lui-même ouvertement gay – Thomas Roberts sur MSNBC, il est invité à s’exprimer sur les propos du basketteur Charles Barkley, qui avait lancé: «Si vous êtes un sportif et vous dites n’avoir jamais joué avec un gay, vous êtes un idiot!» Ben Cohen, répond simplement: «C’est très triste de ne pas oser faire son coming out parce qu’on a peur pour sa carrière. Si vous êtes assez bon, on ne devrait pas vous rejeter parce que vous êtes gay. Si un sportif veut faire son coming out, il doit le faire au sommet de sa carrière. Ce serait un signal formidable.»

Leave a comment