Bisous entre gais interdits en Angleterre?


J’ai déjà demandé à un ami canadien s’il ne trouvait pas ça difficile d’être gai à Londres. “Pas du tout”, m’a-t-il répondu. “Je me sens plus à l’aise d’être gai ici qu’à Montréal.” J’avais du mal à le croire. Il me semble que je vois beaucoup plus d’hommes ouvertement homosexuels et démonstratifs en public à Montréal. Mais encore là, peut-être est-ce seulement dû à la légendaire réserve anglaise? On voit rarement des couples s’embrasser éperdument dans la capitale.

Alors l’histoire de James et Jonathan m’a interpellée.

Mercredi dernier, James Bull et Jonathan Williams se rencontraient pour la première fois dans le quartier de Soho. C’était une “date”. Après un souper dans Covent Garden, les deux hommes ont pris un verre de cidre au pub Jon Snow, seulement à quelques rues du quartier gai. Quand James et Jonathan ont commencé à s’embrasser, le propriétaire leur a demandé d’arrêter parce que ça l’importunait. Le nouveau couple, semble-t-il, a continué à se faire des bisous. “Nos mains étaient sur la table, a dit Jonathan Williams. Nous n’étions pas vulgaires.”

Bisous interdits entre gars en Angleterre?

Une heure plus tard, le proprio en a eu assez et les a expulsés cavalièrement. James et Jonathan se sont sentis victimes d’un acte homophobe. Ils ont porté plainte auprès de la police, qui doit enquêter. Selon la loi, le propriétaire d’un établissement a le droit d’éjecter des clients s’ils brisent les règles mais ne peut discriminer contre une partie de sa clientèle.

Suite à une campagne Facebook, des centaines d’hommes se sont donnés rendez-vous ce soir pour s’embrasser au pub Jon Snow. Petit problème: le pub a décidé de fermer pour la journée, probablement pour éviter d’être envahi par des homosexuels trop langoureux. Les abonnés de la page semblent décidés à se rencontrer coûte que coûte dans les parages. Soho va se transformer en véritable snogfest ce soir!

Leave a comment