Un homme sur deux est prêt à pardonner si le rival est une femme! 2


Un homme sur deux serait prêt à pardonner une infidélité de leur conjointe… avec une femme! C’est le résultat d’une étude réalisée par l’Université du Texas et publiée dans la revue américaine Personality and Individual Differences.

«Les hommes sont deux fois plus susceptibles de continuer une relation s’ils ont été trompés avec une femme plutôt qu’un autre homme», indique l’étude.

Pour réaliser leur étude, les chercheurs de l’Université Austin du Texas ont eu recours à un échantillon de 718 étudiants qui devaient faire comme s’ils vivaient une relation amoureuse durable.

«Un mécanisme robuste de jalousie est présent chez les hommes comme les femmes et se manifeste de différentes façons. Chez les hommes, il se manifeste par une menace de paternité et par une peur de l’abandon chez les femmes», explique Jaime C. l’auteur principal de l’étude, un candidat au doctorat en psychologie évolutionniste.

Photo Casafree

Un homme sur deux se dit prêt à rester en couple s’il est trompé par une femme. S’il s’agit d’une infidélité avec un homme, le pourcentage tombe à 2 hommes sur 10.

Chez les femmes, les résultats sont à l’opposé. Ainsi, elles sont 28% à pardonner une infidélité de leur homme avec une autre femme, et seulement 21% à rester en couple si leur chum les a trompées avec un autre homme.


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.


Leave a comment

2 thoughts on “Un homme sur deux est prêt à pardonner si le rival est une femme!

  • Élisabeth G

    haha c’est bon à savoir^^
    Mais j’avoue ne pas comprendre pourquoi les résultats sont à l’opposé chez les femmes… Question de mentalité?

  • Marie-claire

    Je crois que c’est en lien avec le fait qu’en tant que société, on ne prend pas vraiment au sérieux les relations sexuelles entre femmes.
    Aussi, les femmes sont vus comme étant beaucoup plus fluide à ce niveau et il est considéré comme un fantasme masculin de voir/imaginer deux femmes ensemble alors que, même si certaines femmes fantasment sur le concept de deux hommes ensemble, sur le plan social, ce n’est pas vu de la même façon.
    De plus, il est plus rare de voir deux hommes hétérosexuels, même si c’est de moins en moins le cas, être cajoleurs entre-deux alors qu’il est très courant chez les filles hétérosexuelles de se jouer dans les cheveux de se caresser les bras, de danser ensemble, etc. Le geste peut donc paraître beaucoup plus significatif lorsqu’un homme trompe sa femme avec un homme que le contraire.
    En fait, à mon avis, cela s’explique par la différence de préjugés qu’il y a sur les gays et ceux que l’on peut trouver sur les lesbiennes.