L'intolérance : encore et toujours un sujet d’actualité…


Il y a quelques semaines, en Australie, des affrontements interethniques ont ravivé la flamme de l’intolérance. Plusieurs centaines de jeunes Australiens de race blanche se sont donné rendez-vous sur la plage de Cronulla, à Sydney, pour protester contre l’agression présumée de sauveteurs par un groupe de jeunes libanais.

Selon les médias, ces violences sont dues principalement à l’alcool consommée par les belligérants. La situation a dégénéré rapidement et a donné lieu à une confrontation musclée avec la police.

Une intolérance structurée
Comme la Ligue des noirs du Québec l’a clairement indiqué récemment, dû aux cas de profilage, comme c’est le cas à Montréal notamment, le racisme et l’intolérance sont encore très présents dans notre société.

Parfois, des événements ou rassemblements démontrant de l’intolérance sont montés sur des rumeurs ou des médisances qui sont inculquées par des petits groupes racistes très bien organisés, prêts à utiliser la naïveté des jeunes. Et il est important de noter que ces groupes utilisent toutes tactiques nécessaires afin que cette clientèle cible soient conquise.

Ces groupes racistes utilisent beaucoup les nouvelles technologies, tel que les messages textes par cellulaire, l’Internet, la création de sites interactifs bien développés, les forums de discussion, les blogues et la distribution de matériel gratuit tel que t-shirts, casquettes et autres matériaux promotionnels.

Ils passent aussi leur message lors de fêtes organisées. Ce rassemblement sur la plage australienne était, en théorie, l’une des activités proposées par ces groupes d’extrême droite.

Poser des gestes concrets
Pour combattre le racisme, la discrimination religieuse, l’homophobie, la biphobie, la transphobie et toute autre forme de discrimination, nous devons faire quelque chose. Nous devons poser des gestes positifs et concrets, faire des actions afin d’être le plus inclusif possible. Ne pas accepter les blagues ou les commentaire pouvant être discriminatoires.

Ce genre de discrimination est subtile mais très méprisante. Ne laissez pas passer des commentaires ou des gestes lorsque vous sentez que vous êtes suffisamment en sécurité pour réagir.

N’hésitez pas à inclure des gens d’une autre origine ethnique, religieuse ou provenant de classes sociales différentes de la votre, parmi vos amis. Encouragez toutes catégories de gens considérées minoritaires dans la société, invitez et encouragez ces personnes à siéger ou à partager le pouvoir. Cela veut dire encourager une personne à se présenter comme représentant de sa classe, ou représentant de son école. Cela peut être dans un contexte social, compétitif ou, encore, sportif.

Nous sommes tous humains
Acceptez les gens en tant qu’êtres humains avant tout, car nous sommes tous des êtres vivants n’ayant des différences qu’au niveau et uniquement au niveau de l’apparence physique. Car tout ce qui est interne (foie, reins, cœur et cerveau par exemple), est pareil. Vous verrez qu’en partageant nos forces et nos différentes valeurs, nous faisons de grands pas pour l’avancement de notre société!

Dites NON au racisme en visitant le site suivant: http://www.gnb.ca/hrc-cdp/f/ditesnon.htm

Et vous, qu’avez vous fait pour combattre toutes les différentes formes de racisme?


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.

Leave a comment